Modern technology gives us many things.

Alliance contre Macky demandée par des leaders, la réponse de Samuel Sarr

0

La logique d’alliance pour les élections présidentielles et municipales de 2019, Samuel Sarr « Il faut parler avec tout le monde » et  » pourquoi pas » avec  les candidats potentiels. 

Samuel Sarr « A partir du moment où j’ai en face de moi des gens qui sont engagés et déterminés à faire partir Macky, je ne vois pas pourquoi je ne discuterai pas avec eux », a estimé, Samuel Sarr. Le président du Parti  du Libéralisme Social Sénégalais estime qu’« il faut parler avec tout le monde » et « pourquoi pas » avec lescandidats potentiels à la présidentielle de 2019, alors que la question des éventuelles alliances d’une partie de la droite avec le centre se pose de plus en plus.

 

Ce rassemblement autour d’un projet commun se fera. La question ce n’est pas si cela va se faire, mais la question c’est avec qui et quand ?

 

Selon Khadim Biteye Membre du Comité Exécutif National ce « projet doit rassembler et rassurer tout le monde » et doit être « une véritable alternative à la vision du Sénégal de Macky Sall ». Mais « si recomposition et réorganisation il devait y avoir, cela ne doit pas prendre la forme d’une tambouille supplémentaire ou d’une réunion d’appareils qui serait au fond artificielle », a-t-il mis en garde.

Samuel Sarr veut « essayer de faire émerger un projet qui soit suffisamment large et clair pour rassembler, pour tous ceux qui pensent que le Sénégal a encore un rôle à jouer dans le monde, Tout cela peut constituer un projet politique, c’est ma conviction, susceptible de rassembler largement. Tous ceux qui s’y retrouvent sont les bienvenus et si cela doit aller des libéraux aux gens qui sont dans la société civile, ça sera très bien », a-t-il estimé.

Khadim Biteye

Membre du Comité Executif National LSS

khadim.biteye@samuelsarr.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.