Modern technology gives us many things.

Ali Haidar s’explique encore et encore : il ne dort plus depuis qu’il a signé l’accord de pêche

Pauvre Monsieur Océanium ! Le Ministre El Ali Haidar ne s’est pas encore remis des critiques qui avaient fusé après le récent accord liant l’Etat du Sénégal à l’UE qui autorise l’Europe à pêcher 14.000 tonnes de thon dans les eaux sénégalaises, moyennant une compense de 15 millions d’euros, soit environ 9,8 milliards de francs CFA. Le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes avait étéaccusé par les armateurs et les protecteurs sénégalais de l’environnement d’avoir signé avec l’Europe un accord de pêche facilitant la spoliation des ressources halieutiques du Sénégal par des bateaux européens. Et lors d’un point de presse, samedi, à Djibélor dans le sud-ouest du Département Ziguinchor, le ministre a encore cherché à convaincre : « Notre pays est traversé par une bande de thons qui nous vient d’Amérique. Elle va au Maroc, en Mauritanie, au Sénégal, au Cap-Vert, en Guinée-Conakry, en Sierra Leone, en Côte d’Ivoire et en Angola. , tous les pays traversés par cette bande de thons ont signé un accord avec l’Europe, qui vient pêcher cette espèce. Le Sénégal était une exception jusqu’à la signature du récent accord autorisant l’UE à pêcher le thon dans les eaux sénégalaises. L’Union européenne va, sur la base du nouvel accord, soutenir quatre projets sénégalais de recherche, de surveillance de la pêche industrielle, de restauration des écosystèmes dégradés des juvéniles (petits poissons) et de création d’un fonds social devant servir à assurer les pêcheurs » a encore plaidé Ali Haidar devant la presse. Il aurait mieux fait de rester à Océanium…
Penda Sow pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.