Modern technology gives us many things.

Affaire Karim Wade : Exit Alioune Ndao, le juge peut siffler la fin du procès…

S’il y a une des décisions de Macky Sall que personne n’a vu venir, c’est bien le limogeage d’Alioune Ndao. Le désormais ex puissant procureur de la Cours de répression de l’enrichissement illicite (Crei) n’est plus. Incompétence ou abus de position dans le bon déroulement du procès de Karim Wade et sur bien d’autres dossiers ? En tout cas tant qu’on ne nous révèle pas les dessous d’une telle décision, les commentaires iront dans tous les sens.
Alioune Ndao a voulu mener de main de maître la Crei mais hélas il a été le premier réprimé avant les accusés. Le nom de l’homme a fini par représenter l’Institution, tellement il a voulu généraliser et accélérer la chasse dans le cadre de la reddition des comptes voulu par le Président Macky Sall. Le procureur de la nouvelle Crei, dans ses dossiers d’accusation contre les pontes du régime libéral, est allé parfois de trop. Et a toujours usé de ses pouvoirs pour sévir avec notamment ces interdictions de sortie du territoire des caciques du régime libéral. Les montagnes d’argent qu’il leur accuse d’avoir détourné au détriment des pauvres citoyens sont considérées par beaucoup de gens comme fantaisistes. Certes des soupçons existes, mais cela ne donne pas droit à porter autant de charges sur des gens sans qu’ils ne soient même capable de transiger.
Commençant par le cas d’Abdoulaye Baldé, ô combien nous avons été déçus d’apprendre avec des preuves que les services du procureur avaient ajouté des biens appartenant à autrui dans le seul dessein de confondre le pauvre citoyen. L’image du maire de Ziguinchor a été écornée avec surtout sa mise en demeure, sans que la Cour ne soit capable de prouver sa culpabilité.
Pour Karim Wade, l’ancien ministre et fils de son père d’ancien Président de la République, les faits ont plus que effrayé les sénégalais. Le volume de l’argent qu’il aurait détourné, 700 milliards de F cfa, est un gros scandale dans un pays à faible économie comme le nôtre. Les résultats des énormes fouilles au Sénégal et à l’étranger sur la supposée fortune illicite du fils de Me Wade, sont loin d’être satisfaisants. Le problème dans tout cela est que l’ancien président de l’ANOCI (Agence nationale d’organisation de la conférence islamique) à Dakar, a passé plus d’un an en détention. Et aujourd’hui au milieu de son procès pour prouver son innocence, les conseils de ce dernier apprennent avec le peuple le limogeage du maître des accusateurs.
Alioune Ndao a-t-il été extirpé du procès pour accélérer la cadence? Il faut dire que cette décision du Chef de l’Etat aura un impact certain sur la suite du jugement de Karim Wade et Cie. Le juge Henry Grégoire Diop peut maintenant manœuvrer librement et rapidement pour donner un verdict selon les éléments à sa disposition. La hauteur des accusations d’Alioune Ndoa était de telle que la Justice a du mal à éclairer les choses le plus rapidement possible pour décider du sort de l’ancien ministre.
Aliou Tambadiang
Université de Neuchâtel, Suisse
aliou.tambadiang@unine.ch

Les commentaires sont fermés.