Modern technology gives us many things.

Affaire des contrats pétroliers : c’est reparti pour un tour

Avec la sortie du livre de l’inspecteur des Impôts et Domaines, Ousmane Sonko, intitulé « Pétrole et gaz au Sénégal. Chronique d’une spoliation », l’affaire des contrats pétroliers, mise en veilleuse depuis quelques temps, refait surface. L’ancien Premier ministre, qui s’interroge à ce dossier de près, a été accusé par le ministre des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, d’avoir été actionnaire dans une société minière et de s’être bien sucré sur le dos des Sénégalais. En riposte, Abdoul Mbaye a expliqué les agitations du ministre par l’imminence d’une audition par le FBI où lui et ses camarades sont partis porter plainte. A propos de cette plainte d’ailleurs, il semble qu’elle laisse de marbre le chef de l’Etat Macky Sall qui leur suggère d’aller porter plainte au Pôle Nord ou à la planète Mars si cela leur chante mais qu’ils soient sérieux.

Il faut donc s’attendre à ce que le pétrole et le gaz occupent une place de choix dans la campagne pour les Législatives. Ce n’est pas pour rien que le leader de Pastef/Les Patriotes ait choisi de sortir son livre exactement en cette période de pré-campagne. Pour couronner le tout, l’on a subtilement laissé entendre qu’il est interdit de vente au Sénégal pour créer un sentiment de révolte chez les Sénégalais. C’est de bonne guerre, dira-t-on. Tous les moyens sont bons pour vilipender le régime auprès de l’opinion.

Toutefois, ce qui est sûr et certain, c’est que les Sénégalais ne votent pas pour du pétrole volé ou trouvé, de surcroît du pétrole dont on est qu’à la phase d’exploration. Du pétrole dont les vraies retombées ne sont attendues dans quatre ou cinq ans. Les Sénégalais sont préoccupés par le présent, ils aspirent à avoir des dirigeants honnêtes, qui ne racontent pas n’importe quoi pour se faire élire. Et ce qu’on constate actuellement, c’est que le pouvoir et l’opposition se livrent à une guerre médiatique sans merci, quitte à désinformer et manipuler. Mais la masse silencieuse qui vote utile n’est pas aveugle ni sourde encore moins idiote. Ne dit-on pas : “Laisse mouton pisser, Tabaski viendra” ?

Les commentaires sont fermés.