Modern technology gives us many things.

Accès à l’eau potable: une fois de plus, Sassou Nguesso se moque des Congolais

sassou ritL’accès à l’eau potable: voilà le problème auquel une grande partie de la population congolaise est confrontée, depuis des années. Lors de son entretien à Djambala, chef-lieu des Plateaux, dimanche 5 mai 2013, avec les cadres et sages ressortissants de ce département, le président Denis Sassou Nguesso a annoncé le lancement prochain «d’un grand projet d’eau potable pour tous». Il répondait ainsi à une question qui lui avait été posée sur l’adduction d’eau dans certains chefs-lieux de districts. Voici un extrait de sa réponse.

«En ce moment, le gouvernement est en train d’étudier un projet plus ambitieux, parce que ce ne sont pas seulement les populations dans les chefs-lieux de départements et de districts qui ont besoin d’eau potable. Est à l’étude, aujourd’hui, je peux l’affirmer, est à l’étude, aujourd’hui, le grand projet qui consiste à donner de l’eau potable, partout. Ce projet est très avancé, il y a même quelques débuts de financements. Nous sommes en train de l’étudier, en nous inspirant de l’expérience réussie au Brésil. C’est le président brésilien, Lula, qui m’avait fait part de cette expérience.

Nous sommes en train de réfléchir à quelques adaptations au Congo. Je pense que dans les prochains mois, vous allez assister au développement de ce projet de l’eau potable pour tous. Vous le verrez, le président n’a pas l’habitude d’avancer quelque chose pour faire la démagogie. De toutes façons, l’élection présidentielle est derrière moi, je suis déjà élu, donc je ne suis pas en campagne électorale. Et là, le ministre Bouya me dit que le contrat sur ce projet est déjà signé, à son niveau. Il me parviendra. Vous verrez se développer dans le pays, le grand projet d’adduction d’eau, pour l’eau potable pour tous, pas seulement dans les chefs-lieux de districts ou de départements, mais y compris dans les villages». (Mediapart 18/05/2013)

 

Les commentaires sont fermés.