Modern technology gives us many things.

Abdou Diouf mérite  »un hommage appuyé » de la Francophonie, selon…

djibo kaLe Secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Abdou Diouf, dont le mandant expire en novembre 2014 mérite de recevoir ‘’un hommage appuyé’’ lors du 15è sommet de la Francophonie prévu l’année prochaine au Sénégal, son pays natal, a déclaré le député sénégalais Djibo Leity Kâ.


 »Je pense qu’il mérite un hommage appuyé chez lui au Sénégal et que le Chef de l’Etat Macky Sall a bien fait de l’accueillir (Abdou Diouf) et d’accueillir ce sommet dans son pays ‘’, a indiqué M. Kâ dans un entretien exclusif avec nos confrères de APA.

L’homme qui a occupé plusieurs postes ministériels clé dans les régimes des trois premiers présidents successifs du Sénégal ne tarit pas d’éloges à l’endroit du deuxième Chef de l’Etat sénégalais, élu le 20 octobre 2002 à la tête de l’OIF, en remplacement de l’Égyptien Boutros Boutros Ghali.

‘’Abdou Diouf est un homme qui a beaucoup de chance, qui connait bien l’Etat mais qui déroule comme un haut fonctionnaire, il est très habile », a ajouté le député, par ailleurs secrétaire de l’Union pour le renouveau démocratique (URD, opposition).

Selon lui, le choix du Sénégal pour abriter ce 15è sommet n’est pas fortuit car c’est un pays de la ‘’Francophonie historique, actuelle et future ‘’.

Ainsi, il exhorte la jeunesse à mieux s’imprégner de la Francophonie au lieu de la considérer comme ‘’une connotation néocoloniale ».

Se félicitant de la ‘’bonne préparation de ce grand sommet », l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères invite les organisateurs et les autorités à faire profiter le pays des ‘’retombées économiques, culturelles et diplomatiques considérables » de ce rendez-vous international.

‘’Au-delà des espérances, il faut en tirer tous les profits que requiert ce sommet, d’où la nécessité de chercher des partenaires dans la diaspora, dans l’Asie, les pays arabes, etc. ‘’, a-t-il souligné.

Face à la pénétration accrue des langues anglaise et chinoise, notamment dans le monde des affaires, M. Kâ se veut rassurant quant à l’avenir de la Francophonie.

‘’La Chine arrive mais la Francophonie sera toujours présente parce que la langue française est parlée dans beaucoup d’Etats, au-delà des continents ; c‘est une langue plurielle, une langue de civilisation », a soutenu le député.

Le 15è sommet de la Francophonie est prévu du 29 au 30 novembre 2014 à Dakar sous le thème : ‘’Femmes et jeunes : vecteurs de paix et de développement ».

Le sommet qui s’est déjà tenu quatre fois sur le continent africain notamment en 1995 au Bénin, en 2004 au Burkina Faso et en 2012 en République démocratique du Congo, sera organisé pour la deuxième fois au Sénégal après celui de 1989.

APA

Les commentaires sont fermés.