Modern technology gives us many things.

Abdou Diouf: « e Prix Houphouët-Boigny consacre le ‘’courage » de François Hollande »

abdou diouf portraitL’ancien président du Sénégal qui dirige l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf a estimé mercredi que le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, a consacré le ‘’courage’’ du Président français, François Hollande pour son intervention au Mali.


Abdou Diouf, également Parrain du Prix Félix Houphouët-Boigny, a au cours d’une cérémonie de remise de ce Prix au Chef de l’Etat français, organisée au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la sciences et la culture (UNESCO) à Paris, rendu un hommage mérité à François Hollande qui a répondu sans ‘’calcul » à l’appel des autorités maliennes en engageant la guerre du Mali.

‘’Le Prix Félix Houphouët-Boigny consacre le courage du Président François Hollande », a-t-il insisté en souhaitant que ce ‘’courage » soit une source d’inspiration et d’encouragement pour tous les acteurs de la paix. ‘’Il n’est pas question de livrer le monde aux assassins », a conclu le Parrain du Prix Félix Houphouët-Boigny.

Le Protecteur du Prix, l’ancien Président ivoirien, Aimé Henri Konan Bédié, a souligné pour sa part, le caractère ‘’symbolique » du Prix qui porte le nom, a-t-il rappelé, d’un ‘’ancien parlementaire et ministre français, Félix Houphouët-Boigny, apôtre de la paix ».

‘’Le Prix Félix Houphouët-Boigny ne pouvait qu’être attribué qu’au Président François Hollande », a dit M. Bédié, estimant que M. Hollande a libéré le peuple malien d’une ‘’action terroriste ».

Dans le même registre, le Président malien, Dioncounda Traoré et son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, par ailleurs Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont salué et félicité le Président, François Hollande pour avoir redonné le goût de la vie à la population malienne.

Le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix a été créé en 1989 par une résolution parrainée par 120 pays et adoptée lors de la 25e session de la Conférence générale de l’UNESCO.

Par la création de ce Prix, l’institution tenait à réaffirmer son ‘’attachement à la paix et au dialogue des civilisations et des cultures ».

Elle se dotait ainsi d’un ‘’instrument de portée universelle pour encourager et honorer ceux et celles qui contribuent à bâtir un monde plus fraternel et plus solidaire ».

Le Prix porte le nom du premier Président de la Côte d’Ivoire indépendante, Félix Houphouët-Boigny surnommé ‘’sage d’Afrique », dont le parcours et la philosophie rimaient, rappelle-t-on, avec les vertus et les principes de paix et de fraternité.

Ce Prix auquel est attaché un chèque de 150 000 dollars des Etats-Unis, une médaille en or et un diplôme signé du Directeur Général de l’UNESCO, a été décerné mercredi à François Hollande en présence d’une dizaine de Chefs d’Etat africains.

Cette distinction vient selon l’UNESCO reconnaître  » sa haute contribution à la paix et à la stabilité en Afrique ». Les observateurs citent notamment, l’intervention de la France dans la crise malienne à travers l’opération militaire ‘’Serval ».

La décision d’attribuer ce Prix à François Hollande a été prise le 21 février dernier par le Jury international du Prix Félix Houphouët-Boigny, présidé par l’ex-Président Portugais, Mário Soares. A ce jour, 25 lauréats ont bénéficié du Prix Félix Houphouët-Boigny.

 

Les commentaires sont fermés.