piloteUn pilote de ligne pakistanais a été condamné à neuf mois de prison vendredi à Leeds, dans le nord de l’Angleterre, après avoir été arrêté en état d’ivresse dans l’avion qu’il s’apprêtait à faire décoller avec 156 personnes à bord.

Agé de 55 ans, le pilote de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA) a été appréhendé le 18 septembre à l’aéroport de Leeds Bradford alors qu’il était en train de procéder aux ultimes vérifications d’usage dans le cockpit d’un Airbus 310 à destination d’Islamabad.

La police est intervenue après avoir été alertée par le personnel au sol qui avait remarqué l’haleine suspecte et la démarche mal assurée du pilote.

L’alcootest s’est avéré plus de trois fois supérieur au seuil autorisé, qui est de 9 microgrammes pour 100 millilitres au Royaume Uni pour piloter un avion (contre 35 microgrammes/100 ml pour conduire sur les routes).

Irfan Faiz a expliqué à la police qu’il avait bu les trois-quarts d’une bouteille de whisky dans la nuit précédent le vol, mais qu’il avait avalé sa dernière gorgée à environ trois heures du matin.

Le vol dont il avait la responsabilité était censé décoller à 22h10 le même jour, soit plus de dix-neuf heures plus tard.

Vendredi, le juge du tribunal de Leeds s’est déclaré stupéfait que les règles en vigueur au Pakistan réclament seulement un délai de douze heures entre la dernière goutte d’alcool ingurgitée et le décollage, sans considération pour la quantité consommée.

Irfan Faiz, père de deux enfants, avait été licencié par Pakistan International Airlines (PIA) après son arrestation.

PARTAGER