Modern technology gives us many things.

4 blessés dans des affrontements entre policiers et étudiants

Décidément les universités publiques sénégalaises sont devenues des théâtres de violences en dépit des mesures prises par le Conseil présidentiel consécutif aux Concertations nationales sur l’avenir de l’Enseignement supérieur (Cnaes) censées apporter une accalmie dans l’espace universitaire. Les événements survenus hier jeudi à l’Université Gaston Berger de Saint Louis où une série de violences a été notée suite aux affrontements entre étudiants qui réclament le paiement des bourses et les forces de l’ordre, illustrent parfaitement cette situation très regrettable. La raison évoquée par les concernés c’est qu’ils comprennent pas pourquoi les étudiants en 1ère année n’ont toujours pas perçu leurs bourses et que leurs frères ainés de cycle supérieur (2ème année) continuent toujours à percevoir 18 000FCfa en lieu et place de 36 000FCfa. C’est-à-dire la bourse entière.

Une situation qui a poussé les étudiants en battant le macadam pour exiger le paiement des bourses à faire face à la police. Un face-à-face qui s’est soldé par trois blessés du côté des policiers et un professeur de la faculté de Sociologie.

Les étudiants de l’Université Alioune Diop de Bambey eux également avaient décidé de descendre dans les rues dès ce jeudi pour exiger le respect, par l’Etat, des engagements pris dans le cadre du protocole d’accord signé le 10 janvier 2014 avec le ministre de l’Enseignement supérieur.
Source Sud

Les commentaires sont fermés.