L’arrestation, samedi dernier, d’Abou Anas al-Libi, un membre présumé d’al-Qaïda a fait monter la tension entre Tripoli et Washington. La Libye a exigé, ce mardi 8, la remise immédiate d’Abou Anas al-Libi, arrêté par les forces spéciales américaines puis transféré vers une destination inconnue lors d’une opération menée dans le plus grand secret au cœur de la capitale libyenne, Triopoli. Mais, c’est le président américain Barack Obama, lui-même qui répond en ces termes : « Abou Anas al-Libi sera traduit en justice, car il est responsable de centaines de morts. »

Balthazar xibaaru.com

PARTAGER