aïchatou mindaoudouUne enquête a été ouverte sur l’implication présumée de deux fonctionnaires de l’Opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) dans une affaire criminelle, a-t-on appris jeudi de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.

(Photo: Aïchatou Mindaoudou, représentante ONUCI)
«Des informations de plus en plus pressantes font état de l’implication présumée de deux fonctionnaires internationaux de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) dans une affaire criminelle », indique un communiqué de la mission onusienne transmis à APA.

La même source ajoute que « l’ONUCI a immédiatement pris cette affaire très au sérieux et a ouvert une enquête interne sans préjudice des procédures propres à la Côte d’Ivoire ».

Par ailleurs, l’ONUCI a rappelé sa « longue tradition de coopération avec les Institutions judiciaires nationales chaque fois que de besoin ».

« L’ONUCI continuera cette collaboration dans le cadre de la conduite de toutes les enquêtes nécessaires concernant cette affaire et ce en vertu de l’obligation d’assistance mutuelle et des procédures de saisine telles que stipulées par l’Accord entre l’Organisation des Nations Unies et le Gouvernement Ivoirien relatif au Statut des Forces de l’ONUCI (SOFA) », conclu le communiqué.

APA

PARTAGER