Modern technology gives us many things.

Exploitation du pétrole : le Port de Dakar se met au diapason

Pendant que l’opposition s’évertue à vilipender le Président Macky Sall à propos du projet de loi numéro 16/2018 autorisant le président de la République à ratifier l’accord de coopération inter-Etat portant sur le développement et l’exploitation des réservoirs du champ grand tortue/Ahmeyim entre le Sénégal et la Mauritanie, le chef de l’Etat continue tranquillement à dérouler son agenda.

Ainsi, après la Concertation nationale sur la gestion des recettes issues du pétrole et du gaz, tenue au Centre international de conférence Abdou Diouf (CICAD) et boycotté par l’opposition, le chef de l’Etat s’est rendu au port en compagnie de son Directeur général. “Le Mole 1 accueille une base logistique pétrolière mais nous avons la mission de la moderniser. Nous allons consacrer une bonne partie de ce Mole pour la base logistique pétrolière pour les activités de Grand tortue et Sne. C’est des activités principales extrêmement importantes pour l’activité de cette industrie”, a dit Aboubacry Sédikh Bèye.

Le président de la République, qui tient beaucoup à ce que tout roule comme sur des roulettes sur la question, ne veut donc rien laisser au hasard. Pour clouer au pilori ceux qui parlent de malédiction du pétrole ? Certainement. En tout cas, M. Bèye renseigne que “le port de Dakar est en train de participer de façon très stratégique à faire de l’industrie du pétrole et du gaz un succès pour le Sénégal et pour l’intérêt des populations”.

Les commentaires sont fermés.