Modern technology gives us many things.

Concertations nationales…Macky ouvre les vannes du Pétrole

0

Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a exhorté, mardi soir à Dakar, le gouvernement à mettre en place un plan cadre de gestion environnemental et social afin de mieux préserver l’environnement contre les éventuelles conséquences néfastes liées à l’exploitation des hydrocarbures.

Dans le même sillage, le président Macky Sall, clôturant la journée de Consultation sur le pétrole et le gaz, a décidé d’ouvrir le Conseil d’orientation stratégique sur le pétrole et le gaz (COS-PETROGAZ) à la société civile par appel d’offres avant octobre 2018 et d’en renforcer la gouvernance.

Il a demandé au COS-PETROGAZ de poursuivre les échanges avec tous les segments de la société et de mettre en place un dispositif de collecte des contributions en vue de la finalisation « consensuelle » du projet de loi d’orientation relative à la gestion des revenus pétroliers et gaziers.

«Cette loi vise à assurer la répartition judicieuse des revenus, l’encadrement de leur gestion tout en veillant à garantir notre stabilité macroéconomique », a rappelé le président Sall. Il a, en outre, souhaité que cette loi, celle du contenu local ainsi que la loi portant révision du code pétrolier soient présentées en session extraordinaire avant la session budgétaire du mois d’octobre prochain.

Répondant à une interrogation de Me Mame Adama Guèye, seul représentant de l’opposition à cette concertation, Macky Sall a informé que les sept blocs pétroliers non encore explorés feront l’objet d’un appel offres international et cela est prévu par le nouveau Code pétrolier qui sera adopté dans les mois à venir.

Magnifiant l’organisation de cet « événement inédit » qui a réuni toutes les forces vives de la nation, le président Macky Sall a assuré à l’ensemble des personnes qui se sont prononcées lors des débats et dont les préoccupations sont articulées autour du contrôle des opérations de production, l’environnement, la sécurité…, feront l’objet d’un examen attentif par le gouvernement et les institutions concernées.

De plus, Macky Sall a appelé les Sénégalais à se faire confiance et à s’inscrire dans le registre de « la bénédiction » du pétrole et non celle de la « mél »diction. »

« Faut donc éviter de tomber dans ces travers. Si nous continuons ces discussions nationales, si nous renforçons la transparence dans la gestion de ces ressources, elles iront dans le développement réel du pays et au bénéfice des populations sénégalaises », a encore dit le chef de l’Etat.

Il reconnait toutefois l’existence réelle de risques, mais selon lui, l’optimisme doit primer, car « ses risques sont maitrisés. »

S’exprimant lors de cette cérémonie de clôture, le Premier ministre, Mouhammad Boun Abdallah Dione, s’est engagé au nom du gouvernement de donner une suite à ce dialogue et d’apporter des propositions « de manière sectorielle » pour que le secteur privé et la société civile puissent s’approprier davantage les conclusions tirées par le président à cette occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.