Modern technology gives us many things.

Macky veut moderniser les daaras avec le « Waqf »

0

Le chef de l’Etat Macky Sall a promis, lundi soir que son gouvernement mettra tout en œuvre pour « accélérer le processus » de mise en place du Waqf, du nom de ce mécanisme de financement de la Banque islamique de développement (BID) par lequel le président Sall entend moderniser les daaras (écoles coraniques) du pays.

« Je peux évoquer la mise en place d’un cadre juridique pour le développement du Waqf qui permettra notamment d’intensifier la modernisation des daaras avec l’appui de la Banque islamique de développement (BID). A cet égard, les ministres chargés des Finances et de l’Education nationale mettront tout en œuvre pour accélérer le processus de (sa) mise en place », a dit Macky Sall.

Il ouvrait le 5e Forum international sur la finance islamique de l’Afrique de l’ouest, organisé par l’Institut africain de finance islamique (AIIF).

Concept islamique, le Waqf peut être traduit comme une donation faite à perpétuité par un particulier à une œuvre d’utilité publique. Ainsi, permet-il de mobiliser les droits de propriétés sur un bien et de l’affecter à l’usufruit à des œuvres charitables.

Au-delà du Waqf, le président Sall a tenu à magnifier les résultats des deux Sukuk (obligations) émis par l’Etat du Sénégal en 2014 et 2016 pour un montant cumulé de 250 milliards.

Avec des « succès éclatants » pour le premier, ce Sukuk est estimé à 100 milliards de FCFA. Le second, pour 150 milliards de FCFA, a pour sa part reçu un prix africain de la finance islamique, a indiqué le chef de l’Etat.

« Ces Sukuk ont largement contribué au financement de projets structurants du PSE (Plan Sénégal émergent) », a-t-il encore avoué, rassurant parallèlement que son gouvernement a pris des « mesures fortes pour amplifier le développement de la finance islamique ».

Cela vise à « asseoir un système financier inclusif favorisant l’innovation, l’optimisation des mécanismes classiques, la responsabilité, le partenariat et la diversification », a soutenu le président de la République du Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.