Modern technology gives us many things.

Les notions d’impartialité et d’indépendance sont incompatibles avec celles de justice

Le 27 avril 18, le MDSE  a tenu  un meeting  entre 17h et 22h,  24 rue Antoine  Julien Henard  75012 Paris. C’était un moment d’échanges, de retrouvailles  pour une remobilisation des troupes.   Beaucoup de militants et sympathisants  étaient pour magnifier leur attachement  au MDSE et à son Président.

A l’entame de ses propos, le Président Mady Gassama  a  remercié tout ce public venu nombreux répondre à son appel malgré une grève de la SNCF qui  a paralysé  les déplacements.

L’intervention du  Président était axée sur la situation politique

 

 

Mesdames, messieurs les invités,

Chers compatriotes sénégalais,

Chers  amis,

C’est avec plaisir que je m’adresse à mes compatriotes d’ici (de la Diaspora) et d’ailleurs.

Permettez avant de commencer de magnifier la présence parmi nous :

Et vous remercie de votre présence, qui à mon sens n’est pas évidente au regard du mode de vie en Europe. Je veux dire par là que vous avez dû faire des sacrifices pour vous organiser et vous rendre disponible. Merci.

L’objet de notre rencontre d’aujourd’hui est de relancer nos activités politiques en exprimant notre position sur la situation politique, économique et sociale des Sénégalais et plus particulièrement ceux de la diaspora.

Parler de la situation nationale est un devoir pour chaque citoyen. Notre pays traverse une période assez déterminante de son histoire. De notre avis, il est en proie de beaucoup difficultés qui ne doivent laisser personne indifférent. Chaque sénégalais où qu’il se trouve devrait pouvoir apporter sa pierre à l’édifice.

Sur Le Plan Politique

A la veille des joutes électorales, nous assistons à une recrudescence de la violence qui se manifeste tant sur le plan symbolique que physique. Le pouvoir et l’opposition s’affrontent chaque jour. Nous assistons à des arrestations d’hommes politiques ce qui ne fait que raviver les tensions et velléités. La dernière situation politique violente est liée au vote du projet de loi sur le parrainage. Cet événement à son temps avait suscité beaucoup de problèmes car l’opposition et le pouvoir n’avaient pas la même position et cela avait engendré de violentes manifestations sur le plan national et international. Pour pacifier l’espace politique le MDSE appelle les acteurs à privilégier le dialogue, la concertation pour trouver des solutions pacifiques de sortie en lieu et place de n’importe quelle sorte de violence.

Chers amis, le multipartisme instauré au Sénégal en 1974, et entré pleinement dans nos mœurs en 1981 avec l’accession au pouvoir d’Abdou DIOUF, n’explique pas exclusivement la pléthore de partis politiques au Sénégal. Et Pourtant c’est une réelle avancée démocratique, et nous constatons l’effet inverse car il m’est difficile de comprendre le nombre de partis (plus de 255) politiques créés au Sénégal relativement à la taille de la population Sénégalaise.

 

Parrainage pour les élections :

La position du MDSE par rapport à ce sujet n’est pas d’être pour ou contre le parrainage. Nous préconisons que les acteurs politiques parviennent à se rencontrer et discuter des  conditions obligatoires de candidature aux échéances électorales et avec objectifs de rendre les élections transparentes, démocratiques et aussi qui reflètent l’opinion du peuple sénégalais.

L’impartialité et l’Indépendance de la justice

Les notions d’impartialité et d’indépendance sont incompatibles avec celles de justice. Alors poser la question à savoir si la justice sénégalaise est-elle impartiale ou indépendante serait une aberration et malheureusement cette question plane dans l’esprit de tous les sénégalais.

Force est de reconnaitre qu’il est actuellement impossible de dissocier le domaine de la justice et le champ politique. L’esprit du sénégalais lambda est trouble face à cette  situation où les dossiers politiques se transforment en dossiers de justice.

Nous MDSE, nous voulons que notre pays possède un appareil de justice totalement indépendant et autonome afin que la justice soit applicable à tout le monde, nous ne voulons plus que le politique se sert de la justice pour régler ses problèmes.

Le Non-Respect des engagements par le gouvernement de Macky SALL

Le Président Macky SALL a été élu sur la base de son engagement d’instaurer l’éthique et la morale en politique, reprochant à son prédécesseur d’enrichissement illicite. Nous constatons que ces mêmes pratiques perdurent encore dans notre pays. Le MDSE prône la bonne gouvernance et une gestion orthodoxe et transparente des deniers publics.

Le MDSE est convaincu que le PSE du gouvernement de Macky SALL ne peut pas fonctionner sans une réforme des institutions qui passera forcément par un changement en profondeur des mentalités pour redonner le gout et le sens du travail aux Sénégalais.

Sur Le Plan Social

Le Sénégal est secoué par beaucoup de remous. Le plus visible est la grève des enseignants. Depuis un certain temps nos écoles sont paralysées par une vague de mouvements de contestations. L’État et les syndicats n’arrivent pas à parler le même langage. De ce fait les écoles ne fonctionnent pas et nos enfants laissés à eux-mêmes.

Face à cette situation, le MDSE réitère son appel au dialogue  pour apaiser le climat social et que nos enfants reprennent le chemin des classes. En effet, l’éducation des enfants constitue le socle de notre développement économique et social. Cette crise scolaire qui perdure et se répète, impacte négativement sur la qualité des apprentissages. Notre école jadis, considérée comme un modèle est entrain de perdre son lustre d’antan. Toujours sur le plan social, nous assistons chaque jour à des enlèvements d’enfants qui conduisent parfois à des meurtres atroces. De nos jours, ce phénomène d’insécurité gangrène notre pays. Toutes les forces vives de la Nation doivent s’unir autour de l’essentiel pour éradiquer ce fléau. L’État, garant de la protection des personnes et de leurs biens doit tout mobiliser pour la sécurité des populations et de leurs biens. Ce même crime odieux touche aussi la diaspora sénégalaise en Italie, Espagne et aux États-Unis où des compatriotes ont été lâchement tués. L’État doit donc prendre ou reprendre son bâton de pèlerins, se rendre dans ces pays pour que de telles situations ne se reproduisent plus.

Sur Le Plan Economique

Sur le plan économique, nous assistons à une augmentation sensible du nombre de chômeurs. Cette situation pousse les jeunes à braver les océans à la recherche de meilleures conditions de vie. Ironie du sort, nous assistons à beaucoup de morts d’hommes cherchant vaille que vaille à atteindre les côtes d’Europe. Le MDSE demande au gouvernement d’accélérer la cadence afin de vaincre certaines difficultés pour arpenter la voie du développement.

Un des plus gros problèmes du Sénégal c’est la stratégie en elle-même irrévérencieuse et le manque de constance dans la communication et des plans d’action qui ne sont pas soutenus. Par exemple la majeure partie des Sénégalais ne connaissent pas le mode de fonctionnement de la CMU. En prenant l’exemple de la France, elle a un système économique qui est orienté vers la collecte des impôts et la performance de ses multinationales comme TOTAL, Orange etc. Les français paient quasiment des impôts sur tout. Par ailleurs au Sénégal, l’économie est dirigée par le secteur informel, de ce fait l’Etat n’a aucune main mise sur les revenus du secteur informel. Ce qui est un énorme blocage pour le développement de notre pays. Et on se trouve très souvent à des déficits budgétaires, qui sont à la fois causés par une mauvaise gestion, mais également par le non-paiement des impôts.

Eu égard à toutes ces situations susmentionnées, le MDSE appelle à un dialogue national car l’Etat seul ne peut pas régler tous ces problèmes. Il nous faut la conjugaison des efforts de tous pour apporter des solutions idoines et durables. Pour cela le MDSE  reste ouvert à toute sollicitation pour une construction nationale.

Chers compatriotes, chers amis, chers sympathisants du MDSE, je vous lance un appel pour venir rejoindre nos rangs. Je vous remercie de votre aimable attention.

 

VIVE LE SENEGAL

 

Les commentaires sont fermés.