Modern technology gives us many things.

Scandales de fin de règne : lettre réponse à Abdoul Mbaye

“Hélas ! l’homme est ainsi fait, que, en matière de progrès, il commence par l’incrédulité pour finir à l’ingratitude “( Émile de Girardin). Non Monsieur MBAYE, Macky SALL n’est pas en fin de règne. Qui doit raisonner le fils de feu Kéba Mbaye, qui doit le sermonner comme l’avait fait feu son père à un auditoire composé de toutes les forces vives de la Nation avant de nous quitter? De quoi s’honore aujourd’hui donc Abdoul MBAYE, le premier premier ministre de la seconde alternance cueilli au milieu des Don Juan Parisien, alors que personne ne le connaissait? N’est-il pas conscient de cette noblesse, de cette gentillesse, de cette bienfaisance  dont son Excellence le président de la république Macky SALL lui avait fait cadeau en le nommant premier ministre dès son accession à la tête du Sénégal et qui le rendait toujours souriant et si fier? Que ne doit-il pas à son Excellence pour la gloire de sa famille ou le bonheur de ses amis?
Par ces temps qui courent, Mr.Mbaye dont la rancune, la rancœur et la méchanceté au summum d’un paroxysme inhumain avec une déshonorante ingratitude face à la dignité, à la foi dans la reconnaissance, tire sur tout ce qui bouge. Que n’a-t-il pas obtenu dès sa prise de fonction? Tout était à sa disposition pour relever le défi mais hélas, en 1 an et 4 mois de fonction, l’éclat d’une incompétence brillait à la primature. Il fut remplacé par la dame de fer. Aujourd’hui, s’il ose s’honorer d’un état destructeur des qualités de bienveillance de l’homme qui l’a fait connaître des sénégalais et du monde entier, s’il se met dans cet état où il se vante de dénigrer, de calomnier, de vilipender le président Macky SALL et sa famille, son gouvernement, c’est parce qu’il est tout simplement ingrat.
L’incident survenu à la cérémonie religieuse de Nianga dans le Fouta entre le ministre des transports et le Directeur du COUD lui a servi de tremplin pour s’adonner à un inventaire de scandales qu’il qualifie de  fin de règne allant des contrats pétroliers, au parrainage en passant par la grève des enseignants…etc. Monsieur MBAYE invite les sénégalais à sanctionner le président Macky SALL en 2019, l’homme qui la honoré avec un désintéressement propre aux grands hommes. L’homme qui le regarde toujours avec un oeil fraternel. Qui compte t-il proposer aux sénégalais pour prendre la place de ce visionnaire ouvert, calme, serein, combien efficace et humainement vertueux ? Si l’on sait que lui-même n’a pas été compétent pour gérer la primature, les autres qui n’ont jamais rien fait, usant de la politique d’intoxication et de diabolisation n’ont pas droit au chapitre. Quelle est donc cette gloire insensée dont se glorifie Monsieur MBAYE pour nous le faire croire ?
L’opposition sénégalaise fait beaucoup de bruits depuis l’annonce de la date de la présidentielle. Cette opposition dont la plupart a travaillé aux côtés de son Excellence, mais par des fautes quelconques liées à l’incompétence ou/et à une mauvaise conduite, ils ont dans leur majorité, été démis de leurs fonctions. Leur rage chaque jour qui passe monte de degré en degré. La rancœur les étouffe et les enferme dans le carcan des mécréants. Je souffre de voir le fils d’un honnête homme nuire ainsi par une âpreté déplacée à la dignité de sa propre famille. Il faut qu’on vous le dise Monsieur MBAYE : jamais homme de votre condition n’a tenu des propos pareils envers celui qui la honoré. Arrêtez de faire de la politique je vous prie; vous n’allez pas y réussir et vous souillerez la réputation de votre famille.
Malick Wade Gueye

Les commentaires sont fermés.