Modern technology gives us many things.

Cartes biométriques: Une plainte plane sur la tête de l’Etat

Les cadres du Parti pour l’Emergence et le Développement (PED) Natangué ont fait face à la presse pour se prononcer sur un certain nombre de points en relation avec l’actualité politique.

Ces derniers ont rappelé les désagrément notés lors de la confection des cartes d’identité biométriques. Ils ont rappelé que “tout ceci s’explique par l’Administration qui a fait recours à la main d’œuvres de jeunes étudiants, pour qui la plupart ne maîtrisait pas correctement les outils informatiques de même parfois par manque de vigilance beaucoup de dossiers étaient égarés”. Poursuivant, diront  que ceci est tout simplement du  par le manque de volonté de nos dirigeants.

Mais, précise Mohamet Massamba Seye,  ce qu’il y’a de  pire et qui suscite la réflexion de tout le monde c’est que dans l’exposé des agents de la DAF, “ils ont parlé d’une défaillance du réseau internet pour le téléchargement des données et ce rapport est bien consigné dans le document de synthèse qui est remis au Président de la République pour vous dire que ce n’est pas des propos politiques”.

“Comment peut on admettre payer plus de 52 Milliards de nos francs qui est l’argent du contribuable Sénégalais qui devrait inclure les frais de service internet qui étaient censés assurer la liaison de l’envoie du fichier d’enrôlement de son point d’origine vers le service de la DAF pour impression directement’, s’est-t-il demandé avant d’ajouter qu’ ” à  mi chemin, le service ne fonctionnait plus. Faute de quoi, les agents de la DAF étaient de tout le temps  obligé de faire la navette pour venir récupérer les enregistrements par voie manuel pour ensuite revenir jusqu’au niveau de la DAF pour procéder à leurs impressions”.

Ces derniers ne comptent pas baisser les bras et demandent des explications au régime en place sur la cause de ce désagrément et faute de quoi, ils vont déposer une plainte, mardi prochain, contre l’Etat du Sénégal au nom des Sénégalais victimes de ce désagrément.

1 commentaire
  1. Fatima dit

    Ce n’est pas normal que nous qui avons déposé nos cartes depuis Septembre dernier ne puissons pas leq récupérer jusqu’à present alors que la date de dèlivrance etait fixée au mois de Décembre. Nous avons vraiment besoin de ces cartes pour nous inscrire sur les listes electorales!!

Les commentaires sont fermés.