Modern technology gives us many things.

Marseille : le conflit entre le consul et le vice-consul inquiète

Les sections APR du sud de la France, dont les noms figurent en bas de ce texte, ont lu avec stupéfaction et consternation l’article paru le 30 mars 2018 dans la presse en ligne faisant état d’une impossible collaboration entre le consul et le vice-consul de Marseille. Certes, leurs divergences couvent depuis longtemps et que des articles de presse en avaient déjà fait mention. Mais les sections du sud ont toujours estimé que les concernés parviendraient à surmonter leurs difficultés ou que les autorités allaient intervenir puisqu’elles étaient sans doute au courant. À notre grande déception, il n’en fut rien. Aujourd’hui, la situation est devenue très grave puisque ce différend empêche tout fonctionnement normal de l’institution diplomatique. S’y ajoute que l’ambiance au consulat est devenu tellement délétère et nauséabond que les sénégalais n’ont plus aucune envie de s’y rendre. Sur le plan politique, cette situation de crise remet en cause tous les efforts déployés quotidiennement par les sections du sud pour convaincre les sénégalais de la juridiction de soutenir le Président Macky Sall. Il est vrai que le consulat n’est pas un organe politique. Cependant, il représente, en quelque sorte, le chef de l’État. Par conséquent, ses dysfonctionnements ternissent forcément l’image de ce dernier. En outre, notre parti avait promis d’apporter des ruptures pour rendre plus performante cette institution au grand bonheur de nos compatriotes de la juridiction de Marseille. Aujourd’hui, le constat amer est que tout le monde nous reproche d’être incapables de faire fonctionner correctement ce petit consulat. Cette situation gênante compromet sérieusement la poursuite du combat de massification. Ainsi, les sections APR du sud demandent-elles au Président Macky Sall et au ministre des affaires étrangères de prendre leurs responsabilités pour trouver très rapidement des solutions afin de mettre de l’ordre dans ce consulat. C’est une question de respect aux sénégalais de la juridiction qui ne méritent guère un tel traitement et une nécessité absolue si l’on veut remporter les élections présidentielles de 2019 dans le sud de la France.

Aussi, les sections APR du sud de la France condamnent-elles fortement la marginalisation qu’elles subissent depuis 2012 de la part des autorités. Elles ne sont jamais consultées même sur les questions qui les concernent directement. Comme si elles n’existaient pas, elles ont toujours été négligées, ignorées, méprisées. En 2015, le Président de la République Macky Sall est venu à Marseille pour une visite de trois jours. Les sections du sud avaient organisé de bout en bout sa rencontre avec nos compatriotes sénégalais. Pourtant, aucune d’entre-elles n’a été reçue par ce dernier. Certains nous avaient promis que cette faute politique allait être corrigée. Mais rien, nada, cette promesse n’a eu aucune suite. Aujourd’hui, les militants sont tellement dégoutés qu’ils ont décidé de ne plus rien faire tant que la situation reste inchangée. C’est d’ailleurs cette frustration qui nous a valu la perte des élections législatives dans certains bureaux de vote importants et une victoire étriquée lors du référendum. Les sections du sud en ont assez d’être traitées comme les guignols du parti. Elles exigent désormais du respect et de la considération. Elles ne sont pas moins méritantes que les autres segments du parti, car ayant fait les mêmes, voire plus de, sacrifices. Pour terminer, rappelons que pour gagner une élection présidentielle, chaque militant doit compter. Cela est surtout valable pour ceux de la diaspora qui sont des grands électeurs pouvant orienter le vote de leur famille restée au pays. Au vu de ce qui précède, les sections du sud demandent au Président du parti Monsieur Macky Sall d’intervenir rapidement pour rectifier le tir. Le cas échéant, il est évident que les prochaines élections présidentielles se solderont par une cinglante défaite pour lui dans le sud de la France.

SECTIONS APR : AIX-EN-PROVENCE, la SEYNE-TOULON, NICE, CANNES, MONTPELLIER, MONACO-CÔTE D’AZUR

Les commentaires sont fermés.