Modern technology gives us many things.

« Bokidiawé est un bastion électoral très important pour Macky »

Mamadou Djiby Niang est natif de Bokidiawé et 1er adjoint au maire de la commune éponyme et président fondateur du mouvement politique NJOKKEN GOLLE.
Parlez nous un peu de votre commue? Sa cartographie ? Comment se porte t’elle administrativement ?
Bokidiawé est une commune très vaste. Elle est d’ailleurs l’une des plus importantes du Sénégal de par son étendue sur trois zones différentes et sa population. La zone Daande Mayo, la RN2 et le Dieri composent la commune de Bokidiawé. Nous sommes 32 villages offiels et 44 hameaux répartis entre ces trois zones. La particularité de la commune de Bokidiawé c’est d’avoir plus de cinq gros villages pilotes dont chacun fait plus de 5.000 habitants.
Bokidiawé est une jeune commune née de la dernière réforme du Code Général des Collectivités Locales. C’est une commune qui, malgré son jeune âge et le manque d’expérience de ses administrateurs, apporte effectivement solutions aux problèmes des populations locales.
Vous êtes un militant aperiste de la première heure tout comme le premier magistrat de la ville de Bokidiawé Mr Kalidou Wagué qui en est un leader incontesté. Quels sont aujourd’hui vos rapports?
J’entretiens d’excellentes relations fraternelles avec Monsieur Kalidou WAGUÉ, maire de Bokidiawé. C’est d’abord un frère avant d’être un camarade de parti.
C’est un leader incontesté qui fait beaucoup pour sa communauté.
Depuis l’avénement de L’APR jusqu’à nos jours Bokidiawé est elle restée fidèle à ce parti?
La commune de Bokidiawé représente un bastion électoral très important pour le Président Macky SALL. C’est un électorat majoritairement marron beige qui a toujours été fidèle à son chef. Mais ce sont des hommes et des femmes qui attendent beaucoup du Président de la République, bien que d’énormes efforts soient faits.
Nous voulons savoir les raisons et les objectifs de la création de ce mouvement et quels sont les activités prévues le jour du lancement?
Bien que notre parti soit largement majoritaire dans la commune de Bokidiawé, il est toujours important de mobiliser et massifier afin de renforcer considérablement les rangs des militants et sympathisants du Président Macky SALL. Il est aussi important, si l’on veut apporter à sa communauté, sa commune et à son pays au sens large, de formaliser sa démarche, ses actions et activités dans un cadre décisionnel inclusif. C’est dans le souci d’une démarche inclusive et participative que j’ai créé le mouvement politique NJOKKEN GOLLE. C’est un mouvement local mais qui entend étendre ses tentacules au niveau national. Son lancement officiel est prévu les 13 et 14 avril 2018 à Bokidiawé. Entre autres activités, il y aura deux journées dédiées aux consultations médicales gratuites, une campagne de reboisement dans les ménages, des panels sur le Plan Sénégal Émergent  et deux soirées de concert avec Baaba Maal dont les bénéfices serviront à financer l’enrolement dans la mutuelle de santé départementale entre 1.000 et 2.000 personnes.
Qu’est-ce que vous compter apporter de nouveau pour rafraîchir ce paysage politique rempli de mouvement spontané?
Ce qui est nouveau dans le mouvement politique NJOKKEN GOLLE c’est d’abord la démarche inclusive et participative. Laisser la parole et la décision aux populations, principales actrices de leur développement.
NJOKKEN GOLLE c’est d’abord un acteur de développement avant d’être un cadre politique.
2019 c’est dans quelques mois. Votre dernier mot?
Avant 2019, c’est 2018. L’année de préparation et de remobilisation des troupes en vue de la Présidentielle du 24 février 2019. Je pense en toute honnêteté que le Président de la République sera réélu par son reluisant bilan depuis qu’il est à la tête de notre pays.
Le bilan du Président de la République est très positif. Macky SALL est un Président travailleur, soucieux du devenir de notre pays. Lui faire confiance en lui accordant un second mandat, c’est contribuer à l’émergence du Sénégal. Avec le Plan Sénégal Émergent et la découverte récente du Pétrole et du gaz, notre pays peut espérer atteindre cette émergence tant souhaitée à l’horizon 2035.
Propos recueillis par Balla Diawara correspondant à xibaaru

Les commentaires sont fermés.