Modern technology gives us many things.

La diaspora sénégalaise à l’honneur des élections législatives et la majorité présidentielle est défiée

Pour la première fois dans l’histoire de la diaspora sénégalaise, des citoyens du Sénégal, vivant à l’extérieur de leurs pays, auront à choisir par et pour aux mêmes leurs députés. Cette décision politique de très grande envergure voulue par le Président Macky Sall qui tient là une promesse , est quelque chose de considérable pour l’avenir des visibilités plurielles de la diaspora et de la permanence des comportements citoyens qui transcenderont à l’avenir les  différentes générations qui la composent pour le bien du Sénégal et de ses ambitions du développement durable et solidaire.

 

Cette étape importante de la reconnaissance de la diaspora comme force  vive de la nation sénégalaise au même titre que toutes les autres ,n’en constitue pas moins un défi et un risque pour la majorité présidentielle  en tout cas en ce qui concerne la circonscription de l’Europe de l’ouest et des différents pays qui la composent.

 

Les différentes dymaniques qui se sont exprimées en amont de ce processus électoral et qui ont permis l’éclosion de plusieurs coaltions en compétition pour les trois postes de députés en lice, montrent que la diaspora est à la hauteur de par la qualités des compétiteurs mis en avant par les différentes parties prenantes  du processus électoral des législatives du 30 juillet 2017.

 

De très grands gabarits ont été investis autant dans la majorité présidentielle que dans l’opposition et ils sont tous et toutes porteuses de parcours sociaux de haut niveau dans les réseaux de la diaspora en complément de leurs engagements politiques partisans.

 

C’est ce qui rend  cette élection des députés des sénégalais de l’extérieur appétissante et compliquée , car ici dans la circpnscription qui concerne la France , rien nest joué d’avance compte  des candidats en lice et leurs rapports particuliers aux résaux de la diaspora.

 

Et une victoire ou une défaite  dans cette circonscription dont l’épine dorsal est la France , n’aura pas la même tonalité et signification  politiques que celles des aures circonscriptions électorales des sénégalais de l’extérieur.

 

Cest pourquoi la majorité présidentielle doit être prudente et se méfier d’une surprise potentielle électorale dangerereuse pour son avenir et sa crédibilité et particulièrement en France.Car, l’électorat sénégalais en séjour dans ce pays est particulièrement sensible , averti et compliqué.Il sait reconnaître celles et ceux qui ont été toujours là pour accompager la diaspora sénégalaise, être à son service et engagés dans les différentes causes qui la concernaient dans les différents pays d’accueil concernés.

Cet électorat sait aussi reconnaître ceux et celles dont l’opportunisme politique montre des relations conjoncturelles au gré des évènements et des besoins des carrières politiques , ne s’intéressant à la diaspora que lors des élections pour l’oublier ensuite comme si de rien n’était . Cette diaspora là majoritairement autonome financièrement  et majoritairement à l’abri de la corruption électorale est à conquérir avec dignité et respect.

 

Il  y va de soit que l’organisation  et la transparence  internes à bennoo bokk yaakar est l’une des clés de la réussite électorale pour lza majorité présidentielle, mais elle n’est pas en soit seule suffisante . Beaucoup de paramètres non matrisés  dépendent de l’ossature principale  que constitue l’APR le parti présidentiel dans le portage partagé de cette campagne électorale , en matière de transparence , du respect des partis alliés , de la clarté de l’organisation administrative électorale , et de l’utilisation démocratique des moyens de campagne en respectant chacun là où il est majoritaoire dans la conduite de la campagne électorale. Agir autrement conduit indubitablement au suicide politique collectif  et à la défaite  et sil ya un perdant ce sera principalement le Préside,nt de la république dont le parti n’aura pas forcément pu jouer le jeu  la transparence démocratique de la gestion des moyens de campagne  avec les autres partis alliés.

 

J’ai le privilège de connaître depuis très longtemps l’ensemble  de ces candidats investis et pour beaucoup d’entreux je peux témoigner des qualités de leurs parcours et des pertinences de leurs engagements en faveur de la diaspora sénégalaise  ou de leurs parcours d’enfance et de jeunesse en France. Car , au delà de nos clivages partisans nous  avons tous pu les uns et les autre dépasser nos straétégies personnelles des destins  pour nous investir ensemble pour l’intérêt  général au sein de divers réseaux pluri-générationnels qui animent la communauté sénégalaise à l’extérieur.

 

Je suis fier de cellec- ci pour avoir pu produire des hommes et des femmes qui autont à faire la fierté de leurs pays même si sur le plan idéolique et partisan nous ne sommes pas du même bord. Mais parce que j’ai travaillé avec la plus grande majorité d’entre eux , que j’affirme que le projet politique du Présdent de la république , trouveras ainsi des hommes et des femmes  capables de relever les défis qu’il porte pour un sénégal émergent ausein de l’assemblée nationale.

 

Kisal senegaal et moi ême , nous nos engagerons résolument pour la victoire de la majorité présidentielle et de bennoo bokk yaakaar  en respectant fondamentalement tous les autres candidats qui ne sont et ne seront pas nos ennemis  , mais tout simplement des filles et  fils  du sénégal porteurs de leurs propres visions de leur pays et qui auront à représenter dignement s’ils sont élus la diaspora sénégalaise à l’assemblée nationale du Sénégal.

 

MAMADOU DEME

sociologue des migrations et du développement local

Président de kisal senegaal

Les commentaires sont fermés.