Depuis plusieurs semaines, nous assistons à un acharnement quotidien du pseudo journaliste Pape Alé NIANG à travers une campagne de diabolisation basée sur le mensonge, la calomnie avec comme seul objectif : Ternir l’image du Président de la République Son Excellence Macky SALL.

Je peux comprendre qu’il soit une marionnette du maire de Dakar ou qu’il soit payé pour le défendre avec bec et ongle mais il est inadmissible d’utiliser ses émissions radio et télévisées pour véhiculer de fausses informations sans pouvoir produire la moindre preuve.

Faut il rappeler à Monsieur NIANG, ce qui était à l’origine du différent entre le Président Macky SALL et l’ancien président Abdoulaye WADE au lieu de s’accrocher à des détails montés de toutes pièces?

L’ANOCI ou agence nationale pour l’organisation de la conférence islamique a dépensé de l’argent public dans la manière la plus douteuse possible et que les représentants du peuple n’avaient le droit à aucun droit de regard par ce que tout simplement cette agence était dirigée par le fils de l’ancien président.

L’esprit patriotisme devait amener les journalistes et autres observateurs de la société civile  à s’approprier ce combat autour de la transparence et de la bonne gouvernance sauf qu’avec sa manne financière, Abdoulaye WADE les tenait en haleine à l’exception du Président Macky SALL qui a mené ce combat avec beaucoup de dignité et d’engagement.
Pape Ale Niang connait il le sens de cette phrase du Président Macky SALL « qu’il faille me renier pour survivre, je dis non… » ?

Faut il rappeler à Pape Ale Niang que pour se débarrasser de son camarade de surcroit numéro deux  de son parti, Abdoulaye WADE n’a pas hésité de tripatouiller la loi fondamentale pour ramener la durée du mandat du Président de l’Assemblée Nationale à un an avec effet rétroactif et que lorsque le pouvoir de révision souverain s’emballe, la Constitution s’abîme : refaite, défaite, instrumentalisée, elle épouse les caprices du prince.

Après l’adoption de cette loi, le Président Macky sall a démissionné de son poste de président de l’assemblée nationale, de son mandat de député du pds, de son mandat de maire de Fatick acquis sous la bannière du pds ainsi que son poste de numéro deux et de militant du parti démocratique sénégalais c’était un certain 9 novembre 2008.

Il créa son parti le 01 décembre de la même année sous les couleurs beige marron sur le dos d’un animal endurant qu’est le cheval quinze étoiles. Après quarante mois d’opposition digne et responsable, il accéda à la magistrature suprême le 25 mars 2012 obligeant wade à lui céder le pouvoir de la manière la plus démocratique possible.

C’est cela la vraie histoire rien d’autre.

Zaccaria COULIBALY
Chef du Bureau économique du Sénégal au Canada

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here