Macky Sall

Les coordinateurs du parti, dans sa grande majorité déplorent et  s’indignent en même temps du choix de la Commission en charge des élections porté sur la personne du camarade SEBATOU AW pour les législatives 2017.

La nouvelle a eu l’effet d’une douche froide ici, créant désolation et frustration dans le rang de nombreux militants de notre Parti quand notre adversaire principal lui, jubile et se lèche déjà les babines à l’idée qu’il fera du candidat désigné par les instances de l’APR une  bouchée double. Eh bien oui cela est une question de bon sens et se comprend aisément.  De notre côté, on  se demande encore par quelle alchimie nos autorités compétentes ont désigné ce candidat. L’homme a certes une assise financière, mais aucune en terme d’électorat. Mr S.AW  n’est pas un homme de terrain comme ses rivaux qui côtoient nuit et jour nos compatriotes  à l’effet de consolider l’implantation des idéaux de notre Parti-Il apparait donc (Mr S.AW) comme un inconnu a sein de la communauté dans sa grande majorité  donc un cheveu qui a  atterri dans la soupe, serait on tenté de dire et ce ne sont pas ses parrainages à visée électoraliste de ces temps-ci qui pourraient le hisser du coup au même niveau de notoriété politique  que ses rivaux du Parti. Nous ne comprenons pas ce choix dans lequel la plupart des militants ne se reconnait pas car ne reposant sur aucun critère objectif. De deux choses l’une : ou le Parti par naïveté a méprisé délibérément  les desiderata des Coordinateurs, piliers qui tiennent le Parti, ou la mission dépêchée à Abidjan le mois dernier a induit les autorités à l’erreur poussée en cela par le Consulat qui reste la chasse gardée de Mr S.AW. C’est cette dernière option que nous considérons comme celle qui a prévalu. Hélas !

Une chose est claire : le Parti doit assumer et tirer toutes les conséquences de cette maladresse regrettable car point n’est besoin d’être devin ou oiseau de mauvais augure pour prédire déjà la cuisante défaite qui pointe a l’horizon. Quel dommage !

Pour terminer, nous faisons remarquer aux hautes autorités du Parti que le copinage et autres intrigues politiciennes doivent être mis de côté pour privilégier l’intérêt supérieur du Parti en écoutant  la voix des coordinateurs qui n’est autre que celle du terrain et de la vérité dans la prise des décisions  si nous tenons à la vitalité et au progrès dans notre famille politique ainsi qu’au bonheur des sénégalais  A bon entendeur, salut.

Fait à Abidjan 17 juin 2017

  Le collectif      

PARTAGER