Modern technology gives us many things.

L’élection à la tête de l’Oms de Tedros Adhanom consacre l’Unité africaine (Mankeur Mdiaye)

L’élection ce mardi à Génève (Suisse) de l’éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus à la tête de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) consacre l’unité de l’Afrique qui dirige pour la première fois cette institution, a indiqué le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye.

Mankeur Ndiaye qui s’entretenait avec l’APS a souligné que “tenant compte de l’importance de l’unité africaine, le président Macky Sall avait retiré la candidature sénégalaise pour soutenir celle éthiopienne”.

“Et le nouveau directeur général de l’OMS qui était au Sénégal il y a moins de 10 jours pour échanger avec moi et le ministre de la Santé et de l’Action sociale Awa Marie Coll Seck a salué la position sénégalaise” a souligné M. Ndiaye.

“Par conséquent le Sénégal se félicite de l’élection du candidat de l’Afrique qui va diriger cette importante institution pour la première fois depuis les années 40”, a dit le minsitre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

Le nouveau directeur général de l’OMS, élu en marge de la 70e Assemblée mondiale de la santé, devant le Britannique David Nabarro et la Pakistanaise Sania Nishtar, remplace la chinoise Margaret Chan.

Le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, âgé de 52 ans a été ministre de la Santé (2005-2012) et des Affaires étrangères (2012-2016) de l’Ethiopie.

Le chercheur en paludisme qui prend fonction à la tête de l’OMS le 1er juillet prochain pour un mandat de 5 ans s’engage à “travailler sans relâche pour concrétiser la promesse de garantir la couverture sanitaire universelle, à veiller à ce qu’il y ait des ripostes solides dans les situations d’urgence”.

Il a déclaré dans son plaidoyer qu’il va renforcer “la santé et l’autonomie des pays” et mettre “la transparence au cœur de l’OMS”.

Les commentaires sont fermés.