Modern technology gives us many things.

(1ère partie) Il accuse Cheikh Tidiane Ndiaye de drogué : il a été arrêté pour usage de Cocaïne

« Comment peut-on produire une pièce émanant d’une personne en fuite ? » C’est l’interrogation lancée ce jeudi 30 octobre dans la salle 4 du palais de justice de Dakar par le « Substitut du Procureur Spécial » près CREI, un tribunal d’exception unique en son genre en ce 21èmesiècle.
Le « Procureur Spécial » d’ajouter « M. Aidara a pris la poudre d’escampette durant l’enquête préliminaire…S’il a le courage de transmettre des documents, il n’a qu’à se présenter et se défendre ».
La divulgation d’une lettre signée et datée du mois d’avril 2013 par laquelle le « témoin » Cheikh Tidiane Ndiaye m’informe de son désir de se défaire de ses actions semble avoir sérieusement ébranlé les deux inquisiteurs de la CREI au point qu’ils tentent de s’opposer à son versement aux débats.
De quoi donc ont-ils peur si tant est que leur seul désir est de voir éclater la vérité ?
Les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie nationale sénégalaise ainsi que les deux inquisiteurs savent très bien que monsieur Cheikh Tidiane Ndiaye est un menteur.
Il leur suffit juste de bien lire ses différentes dépositions à « l’enquête préliminaire » et les confronter à sa déposition devant la commission d’instruction de la CREI pour se rendre compte de ses propres contradictions.
Une simple volonté de faire une vraie enquête aurait suffit pour se rendre compte des mensonges de cet individu qui prétend aujourd’hui ne pas me connaître et que j’ai pourtant un soir de l’année 1997 à Fann Résidence sauvé d’une arrestation pour usage de cocaïne de drogue.
Même s’ils n’en témoignaient pas aujourd’hui son épouse ainsi que l’officier qui m’avait aidé à le sauver savent que c’est un fait.
Mais il est vrai que chez certains l’ingratitude est une vraie nature.
Depuis son éviction de la direction générale de AN MEDIA S.A Cheikh Tidiane Ndiaye est entré dans une fuite en avant, en faisant tourner à plein régime sa fabrique de mensonges dans le seul but d’impressionner ses proches et les décideurs politiques et économiques.
Cette enquête de la CREI n’a été qu’un instrument supplémentaire à ses yeux pour asseoir sa vengeance contre moi après avoir tout essayé pour couler la chaîne Canal Info News d’octobre 2007 à novembre 2012. (à suivre la deuxième partie)

1 commentaire
  1. Karara dit

    Mais pourquoi t’as pris la poudre d’escampette si t’as toutes les preuves nécessaires pour convaincre la justice que t’es le vrai propriétaire de Canal Info. C’est quand même intriguant ! Laisser tout ton patrimoine et fuir en France alors que t’es le vrai propriétaire??? Vieux Aidara ne prend pas les Sénégalais pour des demeurés. Même un enfant de 5 ans ne saurait accepter une telle démarche. On te parle de justice et de la justification de la propriété de Canal Info, tu nous parles de « femme trompée » et de « cocaïne ».
    Quand on baisait chaque soir ta femme à l’immeuble Kébé tu étais où ? Certainement entre les cuisses de ton patron Karim Wade pour lui faire une fellation digne d’un pédé. Beaucoup de personnes ne comprenaient pas ta façon de marcher avec des cuisses serrées comme si t’avais envie de faire caca. Mais ils ignoraient que tu recevaient les assauts répétés de tes partenaires sexuels avec multiples pénétrations anales. Cela mérite quand même un petit débat Monsieur Aidara

Les commentaires sont fermés.