Modern technology gives us many things.

1er dec 1944, les tirailleurs sont tués au camp de Thiaroye et Macky danse le 1er dec 2013 avec l’APR

tirailleurs 1Le grand « Bègue » de Macky Sall au King Fahd Palace le 1er décembre 2013 est une insulte à la mémoire des tirailleurs Sénégalais et de leurs familles en particulier mais aussi un manque de respect au Sénégal, à L’Afrique et aux Noirs à travers le monde

Dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre 1944 des gendarmes Français renforcés par des troupes coloniales rentrèrent dans le camps de Thiaroye et ouvrirent le feu lâchement sur des soldats Africains démobilisés « tirailleurs Sénégalais » qui de retour des champs d’opérations de la seconde  guerre mondiale voulaient tout juste être payés ce qui leur avait été promis par le gouvernement Français , afin de rentrer auprès de  leurs familles réparties au Sénégal et à travers l’Afrique Occidentale Française . Une injustice pareille ne doit jamais être oubliée ni par les descendants des bourreaux ni par ceux des victimes. Le FUSD condamne cette insulte du président Macky Sall en particulier et de tous ces politiciens en général qui n’ont trouvé rien d’autre  à faire que d’organiser une « soirée dansante » commémorant le 5eme anniversaire de l’APR  le jour même du 69 anniversaire du massacre par la France de nos tirailleurs qui pourtant se sont battus pour la libérer à Thiaroye .  Ce qui s’est passé hier est honteux et triste de la part du gouvernement Sénégalais dans son ensemble. La journée d’hier aurait dû être une journée de souvenirs, une journée de recueillements et de prières dans les mosquées et églises partout sur l’étendue du territoire nationale. Ce grand « Begué » du 1er décembre 2013 à Dakar est l’une des raisons nos frères qu’ils soient Sénégalais, Africains ou Noirs sont traités comme des citoyens de seconde zone dans le monde. Un jour comme le 1er décembre  que le président de la république du Sénégal aurait dû décréter comme jour « Sacré » pour le Sénégal , l’Afrique et la race Noire dans son ensemble est devenu le jour d’un « sacré Begué » de la honte . Mamadou Dia, Patrice Lumumba, Kwame Nkrumah, Thomas Sankara et même Abdoulaye Wade malgré tout ce qu’on peut lui reprocher n’auraient jamais osé insulter la race Noire de la sorte devant le monde entier.

Mohamed Touré
Coordonateur du FUSD

Les militaires français débarquent en Centrafrique

Les commentaires sont fermés.