Modern technology gives us many things.

17 millions CFA pour toutes les femmes du département de Bignona !!!

femmes en formationPour lutter efficacement contre la pauvreté au Sénégal, le gouvernement a mis à la disposition des femmes le fond national de crédit pour les femmes. Ce fond est logé au Ministère de la femme. Un montant est alloué à chaque département et celui de Bignona a hérité de la rondelette somme de 17 millions 500 mille francs CFA. Pour partager sur les modalités de financement de ce fond, le Préfet de Bignona a convié les acteurs autour d’un comité départemental de développement. Les femmes, à travers leurs organisations ont pris d’assaut la salle de réunion de la mairie dès les premières heures de la matinée du Vendredi. Elles ont salué l’initiative même si elles jugent le montant dérisoire par rapport au dynamisme des groupements des femmes du département. Le service départemental du développement communautaire a exhorté les femmes à se mobiliser pour absorber la somme qui leur est allouée pour relever le niveau économique des femmes d’abord puis du département. Pour le Préfet de Bignona Mr Fary Seye, l’état et ses partenaires ont fait une bonne lecture de la situation économique du pays et ont compris qu’aider les femmes à améliorer leurs conditions de vie c’est booster l’économie du pays. Et pour mériter la confiance de l’état, le Préfet invitera les femmes à l’utilisation judicieuse des fonds qui seront mis à leur disposition en choisissant d’abord des projet bancables et de tout faire pour rembourser la sommes prêtée suivant les modalités déjà expliquées et bien comprises. Le Préfet qui ne doute pas du courage et de l’engagement des femmes est presque convaincu que ces dernières seront saisir l’opportunité qui se
présente afin de combattre la pauvreté à travers le financement de leurs projets. Ces projets seront remis par la suite à la commission départementale de présélection  des dossiers. L’objectif visé est de mettre sur pied des projets éligibles capables d’absorber le montant alloué au département pour prouver que les femmes ont raison de penser que la somme est très petite. Elles se sont engagées à ne pas décevoir pour mériter plus la prochaine fois.
Les services déconcentrés départementaux de l’élevage, de la pêche, de
l’agriculture entre autres ont également pris part à la rencontre pour orienter les femmes, chacun dans son domaine, pour éviter les dérives
dans le montage.
Mamadou Lamine Badiane/Bignona.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.