Modern technology gives us many things.

16 milliards FCFA de la BAD pour l’mploi des jeunes et des femmes

bad logo

La Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement du Sénégal ont signé, récemment à Dakar, un accord de prêt d’environ 16 milliards de francs CFA pour le financement du Projet d’appui à l’emploi des jeunes et des femmes.

‘’Ce projet vient s’ajouter à la longue liste des opérations financées par la Banque au profit du Sénégal, portant ainsi la contribution du Groupe de la Banque pendant l’année 2013 à un total d’environ 63 milliards francs’’, indique la BAD dans un communiqué parvenu à l’APS.

Le document a été cosigné par le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba et Leila Mokaddem, représentante résidente de la BAD au Sénégal, précise la même source.

Pour Mme Mokaddem, ‘’le PAPEJF qui est une réponse spécifique à la question de l’emploi vise à contribuer à la création d’emplois décents et de revenus durables à travers le renforcement des compétences et l’émergence de micro et petites et moyennes entreprises (MPME) de jeunes et de femmes’’, cité par le communiqué.

‘’En conséquence, le projet vise à contribuer à une croissance plus inclusive, se traduisant non pas simplement par l’égalité de traitement et d’opportunités, mais aussi par des réductions profondes de la pauvreté et un accroissement des emplois’’, mentionne le texte.

Le choix de la chaîne des valeurs agricoles et des services permet d’élargir les opportunités d’emploi et de création de revenus, dans les régions ciblées de Kaolack, Fatick, Thiès, Casamance Naturelle (Ziguinchor, Kolda et Sédhiou) et de la banlieue de Dakar, souligne la BAD.

Elle assure qu’à terme, ‘’le projet permettra de générer au moins 15 000 emplois durables et décents en milieu rural et périurbain dont 60% de jeunes garçons et filles et 40% de femmes et de renforcer les capacités techniques et managériales de 17 000 promoteurs’’.

A ce jour, rappelle le communiqué, le montant total des engagements du Groupe de la Banque depuis 1972 à ce jour, s’élève à plus de 950 milliards de FCFA.

APS

Les commentaires sont fermés.