Modern technology gives us many things.

Vidéo: A la découverte de Anna Diop, la star du dernier « 24h Chrono »

«24: Legacy» est la nouvelle adaptation de la célèbre série «24h Chrono» dans laquelle Jack Bauer tient en haleine les adeptes de films policiers américains. Dans les nouveaux rebondissements de la série à succès, version «Terrorism act», figure en bonne place le nom d’Anna Diop. La sénégalaise d’origine y tient le premier rôle féminin, partenaire, aux côtés de l’homme qui adapte le géant personnage de Jack Bauer. Dans une interview avec Variety.com, elle apprécie cette nouvelle aventure des plus futées dans sa jeune carrière d’actrice et le rôle qu’elle y a tenu.
«C’est une femme forte, et sa force est testée de plusieurs façons : physiquement, mentalement, émotionnellement. J’ai donné du répondant à tous ces niveaux», explique-t-elle, dévoilant, ainsi, plusieurs facettes de sa personnalité. Une des plus charismatiques qui la projette, ainsi, dans le milieu du cinéma américain.

Née au Sénégal, Anna Diop a immigré aux États-Unis à l’âge de 6 ans avec sa mère. Très tôt attirée par le 4ème art, elle a perfectionné son anglais en deux mois en regardant le film «Three’s Company». À 16 ans, elle déménage à New York pour poursuivre son rêve d’être actrice. Elle se perfectionne, dès lors, en travaillant sur des campagnes pour des entreprises telles que Nike et Verizon. Plus tard, elle décroche son premier rôle dans «Everybody Hates Chris» et apparaît actuellement dans «Quantico» d’ABC et la série OWN «Greenleaf». Ensuite, Fox’s “24: Legacy” lui propose un rôle qui l’a marquée et a, semble-t-il, véritablement changé sa vie. Motivée par la thématique, elle est encore convaincue que cette nouvelle version est plus puissante.

En d’autres lieux, cette nouvelle icône des séries américaines, réside actuellement à Los Angeles, est une passionnée de vie et se plait beaucoup dans le social. Défenseur de l’éducation des enfants, Anna Diop travaille avec l’Institut américain pour la prévention de la cécité (AIPB), aidant dans la mise en place d’une bibliothèque avec une technologie d’assistance informatique pour les enfants aveugles à l’école St. Oda à Masengo, au Kenya. Elle est également membre du conseil d’administration de Hippo Life, une organisation travaillant avec des écoles de centre-ville à Los Angeles pour partager les histoires d’enfants à travers les arts.

Source: Xalimasn

Les commentaires sont fermés.