Modern technology gives us many things.

Un crocodile joue un sale tour à son dompteur

On peut quasiment parler de miracle pour ce dompteur thaïlandais.

Comme le précise le Daily Mail, un dompteur avait une confiance aveugle en son crocodile. La scène s’est déroulée à Phuket (Thaïlande). Les images montrent l’animal avec la bouche grande ouverte. Il a logiquement été entraîné pour rester dans cette position jusqu’au prochain ordre donné par son dompteur.

Quasiment un miracle
Après avoir touché la tête du crocodile avec la main, le dompteur a introduit son bras dans sa gueule. C’est à ce moment que l’animal a refermé sa bouche et a fait un tour sur lui-même. L’individu a incroyablement pu retirer son bras à temps sans la moindre blessure.

Frayeur
S’il n’a évidemment pas pu continuer son show, ce dompteur a eu la peur de sa vie.

https://youtu.be/TKFh8oPeWtk

Une touriste française a été mordue dimanche par un crocodile sauvage d’un grand parc national thaïlandais au nord de Bangkok en tentant de s’approcher de l’animal pour prendre un selfie.

“Elle a voulu prendre un selfie avec le crocodile qui était couché dans le ruisseau. Surpris, celui-ci l’a mordue à la jambe”, a expliqué à l’AFP un fonctionnaire du parc de Khao Yai, qui a souhaité garder l’anonymat. La victime a été transportée à l’hôpital mais ses jours ne sont pas en danger. Les médias locaux ont publié plusieurs photos de gardes forestiers, équipés de tenues de camouflage, en train de la transporter sur une civière alors qu’elle a un épais bandage autour du genou. Et aussi des photos du ruisseau rouge de sang devant un panneau qui indique que la zone est dangereuse.

“A cet endroit du parc, il y a un panneau qui prévient qu’un crocodile vit là et les gens peuvent le regarder depuis la plateforme – mais je suppose qu’elle voulait le voir de plus près”, a ajouté le responsable. Les crocodiles siamois étaient autrefois omniprésents en Asie du Sud-Est mais leur nombre a drastiquement chuté à cause de la chasse et de la destruction de leur habitat naturel. Ils figurent actuellement sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) pour les espèces menacées.

Une poignée d’entre eux vivent encore dans le parc de Khao Yai, où les randonneurs viennent admirer les cascades et la jungle qui abrite des éléphants sauvages, des gibbons, des singes et des milliers de serpents.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.