Modern technology gives us many things.

Il s’invente une vie d’espion pour garder ses deux femmes

Est-il possible de faire croire à son épouse de travailler pour les services secrets (la DGSE), puis de se marier avec une autre femme sans avoir divorcé de la première? La réponse est oui, selon Le Point. Le journal français nous dresse le portrait d’un “faux espion, bigame et génie de l’informatique”.

C’est un scénario digne d’un grand film hollywoodien. C’est l’histoire d’un informaticien de 44 ans qui s’est marié avec deux femmes, sans avoir divorcé, en leur mentant pendant des années.

En 2003, il épouse sa première femme à Annecy, avec qui il a eu trois enfants. En 2011, il rencontre sa seconde femme sur un site de rencontres. Il se marie avec elle deux ans plus tard. Comment est-il parevenu à ses fins? Ce petit “génie de l’informatique” a établi un faux certificat de divorce à la mairie d’Aix-en-Provence, grâce à des informations récupérées sur le web.

Une vie d’espion
Pour expliquer ses absences à répétition, il a expliqué à sa première épouse qu’il occupait un poste au sein de la DGSE en plus de son job d’informaticien. Ce qui lui laissait du temps pour voir sa seconde femme. Le quadragénaire n’a ainsi regagné le domicile familial que quelques heures “de temps en temps” entre 2013 et 2015.

Interrogé par les gendarmes, il a reconnu les faits en avouant s’être inventé une vie d’espion afin de pouvoir vivre une relation parallèle avec une autre femme. Cette dernière vit à Lyon.

Il ne voulait pas “laisser tomber sa famille”
“Il n’a pas voulu choisir entre son épouse et sa maîtresse. Et il n’était pas question pour lui de laisser tomber sa famille”, a expliqué son avocat, Manuel Abitbol, cité par Le Point.

L’informaticien devra répondre de faits de bigamie, d’usage de faux documents administratifs, notamment un faux contrat de divorce, faux et usage de faux en écriture publique et privée, et pour escroquerie.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.