Modern technology gives us many things.

Recherchée par la police, Ndella Madior Diouf se signale et explique

Ndella Madior Diouf a réagi hier, suite à l’article publié dans «La Tribune» de Lundi, faisant état de sa recherche par la gendarmerie. L’article faisait état  de plusieurs convocations auxquelles qu’elle a reçu et elle n’a pas déférées relativement à un «scandale» foncier dans lequel elle est impliquée.

Pour Ndella Madior, il n’en est rien ; ce n’est qu’un «malheureux malentendu». «Comme me l’ont ordonnée les autorités compétentes, j’ai arrêté tous les travaux de construction du local en cause, c’est-à-dire abritant mon restaurant, et j’ai demandé la poursuite de la peinture intérieure des studios de ma radio . C’est à ce moment que les gendarmes sont revenus pour interpeller les peintres ainsi que le comptable Gabriel El Malick Faye. Ce dernier a été gardé à vue parce qu’il aurait mal parlé aux gendarmes, alors que les autres ont été relâchés».

Sur ce, Ndella reconnaît que des convocations qu’elle n’a jamais reçues, auraient été émises à son encontre parce que, explique-t-elle, «je bouge beaucoup». Selon la concernée, jamais il ne lui viendrait à l’esprit de défier l’autorité. Et de conclure : «les gendarmes de la Dscos sont des amis et ils ne font que leur travail dans le respect de la loi».

Senegal7

Les commentaires sont fermés.