Modern technology gives us many things.

Qui est la femme qui a fondu en larmes dans les bras d’Emma­nuel Macron ?

Elle a fondu en larmes dans ses bras devant des milliers de télé­spec­ta­teurs. Qui est cette femme qui s’est réfu­giée contre Emma­nuel Macron à la fin de la céré­mo­nie de passa­tion de pouvoir qui a eu lieu à l’Élysée ?

Certains pleu­raient de joie, de voir Emma­nuel Macron, leur candi­dat, devenu président de la Répu­blique. Mais c’est une émotion bien diffé­rente qui a poussé une femme dans les bras du nouveau chef de l’État, à la fin de la céré­mo­nie. Alors qu’il venait de saluer tous ses soutiens les plus impor­tants, ainsi que sa famille, Emma­nuel Macron a vu une femme fondre en larmes dans ses bras. Il l’a longue­ment conso­lée : il s’agis­sait en effet de la mère de Tamara Callot, une mili­tante En Marche ! décé­dée à l’âge de 30 ans dans un acci­dent de la route, quelques heures avant l’annonce des résul­tats des élec­tions.

« Tamara c’était notre rayon de soleil du comité En Marche ! de Dreux », avait expliqué Tassa­dit Houd, porte-parole de En Marche, à L’Echo Répu­bli­cainElle y croyait, elle a fait toute la campagne avec nous.” Ce dimanche 14 mai, elle aurait dû être à l’Élysée, au côté de ce candi­dat qu’elle a tant soutenu. En ce jour de passa­tion de pouvoir, sa mère la repré­sen­tait dans le palais prési­den­tiel. L’émotion de voir Emma­nuel Macron offi­ciel­le­ment président, une élec­tion pour laquelle sa fille s’était battue, l’a fait fondre en larmes au milieu de cette céré­mo­nie très proto­co­laire. Compré­hen­sif, le chef de l’État l’a longue­ment serrée dans ses bras.

Gala

Les commentaires sont fermés.