Modern technology gives us many things.

Plus de 1000 étudiants originaires de Tamba souffrent à l’UCAD : ils dorment dans les couloirs et les amphis

Ils sont plus de 1.000 étudiants ressortissants de la région de Tambacounda à broyer du noir à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Ils se sont constitués en amicale pour trouver des moyens financiers pouvant leurs permettre de soutenir leurs études. Selon ces derniers, certains d’entre eux passent la nuit dans les amphis, les couloirs et même dans les restaurants. Une situation déplorable et regrettable qu’ils ont dénoncée avec la dernière énergie. Ils ne sont pas contents des autorités locales, plus particulièrement le conseil régional et la mairie. « Ces deux institutions ont oublié une de leurs missions. Elles doivent mettre la main dans la poche pour nous soutenir. Nous voulons loger dans des immeubles comme les ressortissants des autres régions périphériques ». Ces étudiants ne comprennent toujours pas le mutisme des autorités locales devant leur situation délétère. Ils ont tenu à organiser pendant ce weekend, un téléthon pour faire face aux difficultés que rencontrent les membres de cette amicale. Pour les locales prochaines, ces étudiants promettent de s’investir dans la campagne électorale pour expliquer à leurs parents, élèves et proches, le profil qu’il faut pour un vote utile le 29 juin prochain. Selon eux, il faut des hommes de valeur et de développement pour penser à tous les segments de la société. Avec la situation qui prévaut à l’UCAD où ils sont très nombreux et dans une précarité sans précédent, ils exigent le règlement définitif des subventions que leur doivent le conseil régional et la mairie car l’éducation est une compétence transférée aux collectivités locales.

Sadio SOUMARE à Tamba pour Xibaaru.Com

Les commentaires sont fermés.