Modern technology gives us many things.

Photos- Découvrez Monowi, le village avec une habitante

Monowi est un village du Nebraska, aux États-Unis qui compte une seule habitante, Elsie Eiler âgée de 84 ans. Il a une superficie de 0,54 kilomètre carré

Eiler est concierge, maire, barman et bibliothécaire de ce petit village, rapporte la BBC.

Concernant la vie à Monowi, Eiler a expliqué qu’elle y vivait auparavant avec son mari Rudy et la population était de deux lors du recensement de 2000. Cependant, elle est la seule résidente depuis 2004, après le décès de son mari.

Découvrez Monowi, le village avec une habitante (photos)

En tant que maire de Monowi, la femme de 84 ans est autorisée à délivrer un permis d’alcool et à collecter les taxes. Mais curieusement, la licence ne peut être approuvée que pour elle-même et elle est la seule à payer les taxes.

« Je ne m’inquiète pas pour les élections parce qu’il n’y a pas de concurrence », a-t-elle plaisanté lors d’un entretien avec la BBC.

Découvrez Monowi, le village avec une habitante (photos)

Bien que plusieurs personnes estiment que c’est bizarre qu’elle soit la seule habitante de Monowi,  elle a expliqué qu’elle aime bien ce village et qu’elle n’a jamais vraiment voulu vivre ailleurs. Elle a révélé que les autres habitants avaient déménagé et que certains étaient même déjà morts, mais elle n’a pas l’intention de quitter ce village.

« Je suis parfaitement heureuse là où je suis maintenant », a-t-elle déclaré.

Concernant son quotidien, Eiler a noté qu’elle ouvre la Monowi Tavern, son bar chaque jour vers 9 heures du matin. Ses clients sont généralement les visiteurs.

Découvrez Monowi, le village avec une habitante (photos)

« C’est juste un lieu de rencontre, une plaque tournante, et je pense que tout le monde se sentira comme chez lui ».

Elle a également expliqué qu’elle ne se sent jamais seule. Les personnes qui la visitent s’occupent souvent d’elle et font aussi des courses pour elle.

Dans les années 1930, Monowi comptait environ 150 habitants. Il est éclairé par quatre réverbères.

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.