Modern technology gives us many things.

Philippe Labro révèle comment Johnny est mort et fait une boulette

Philippe Labro a pris la parole lors de la cérémonie en hommage à Johnny Hallyday.

L’écrivain et journaliste Philippe Labro, qui a écrit plusieurs chansons pour Johnny, a pris la parole à la cérémonie et a révélé comment le chanteur était mort (à partir de 13 minutes). “Laeticia m’a confié, lorsqu’il est tombé au sol du bureau trans­formé en chambre d’hôpital, il a levé les yeux au ciel et puis il s’en est allé.” Laeticia a fondu en larmes sous le coup de l’émotion à l’évocation de ce souvenir.Il conclut: “Il a levé les yeux au ciel… On pense à la phrase finale d’un film de Robert Bresson que Johnny Hallyday aurait pu prononcer: ‘Quel drôle de chemin il m’a fallu prendre pour parvenir jusqu’à toi’.”

Il ne cite que David et Laura au début de son discours
Un passage du discours de Labro, le début, a été particulièrement remarqué: celui où il déclare que Johnny était “père par deux fois”. “Cet homme aimait les mots simples. Essayons d’être à son diapason”, a-t-il déclaré. “Non qu’il fût un homme simple, loin de là – mais il aimait trouver les mots, les chanter, les dire, pour qu’ils atteignent tous les publics. Cet homme, seul capable, aujourd’hui, de créer un tel moment de communion populaire, Johnny Hallyday – qui était-il? Cherchons les mots: un alchimiste – un voyageur – un aventurier – un combattant – un caméléon – un athlète – un artisan – un artiste – un fédérateur – un inventeur – un solitaire – un rockeur – un amoureux – un biker – un généreux – un père, par deux fois – un enfant dans un corps d’adulte, un adulte aux yeux d’un enfant – bleus, en amande, ce bleu qu’il a légué avec Sylvie à David et avec Nathalie, à Laura, cette étrangeté dans le regard, ce mystère.”

Il fait ainsi référence aux enfants biologiques de Johnny, David et Laura, oubliant au début de son discours les petites Jade et Joy, les filles qu’il a adoptées avec Laeticia et qui étaient présentes au premier rang.  Les internautes ont crié leur mépris sur Twitter.

Jade et Joy à la fin
Philippe Labro a pourtant évoqué Jade et Joy à la fin de son texte (dans la vidéo à partir de 12 minutes). “Les gens, il les aime, il est en partage permanent avec eux. Il sait ce que ce public veut et il leur donne, même quand il décide de changer de thématique. Grâce dans l’épanouissement de son amour: pour elle, Laeticia, pour ses enfants, les plus âgés comme les plus jeunes, Jade et Joy, à l’égard desquelles, il déploie l’art d’être un père, baignant enfin dans ce que Mauriac a si bien appelé ‘le lait de la tendresse humaine’.”

https://youtu.be/hjbhfMDVyfg

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.