Modern technology gives us many things.

« Pour une noire, vous auriez mérité d’être blanche »

Elles monteront les marches à Cannes le 16 mai. Seize actrices noires et métisses ont épinglé dans un livre les clichés, plaisanteries douteuses voire carrément racistes entendues dans l’exercice de leur métier en France.

« L’imaginaire des productions françaises est encore empreint de clichés hérités d’un autre temps », souligne l’actrice Aïssa Maïga, à l’initiative du livre « Noire n’est pas mon métier », paru aux éditions du Seuil cette semaine. « Notre présence dans les films français est encore trop souvent due à la nécessité incontournable ou anecdotique d’avoir un personnage noir. »

Des rôles d’infirmières proposés à la pelle à Firmine Richard (« Huit femmes », « La première étoile ») à ceux d’avocates pour lequel on ne pense pas à une actrice noire, le livre recense, sans donner de noms mais avec l’envie de faire bouger les lignes, les réflexions entendues lors de castings. « Heureusement que vous avez les traits fins », « Parlez-vous africain? », ou encore « Pour une noire, vous auriez mérité d’être blanche. »

Le livre rassemble notamment les témoignages de l’ex-miss France Sonia Rolland, d’Eye Haïdara (« Le sens de la fête ») ou Assa Sylla, révélée dans « Bande de filles », aux côtés de Karidja Touré. Les comédiennes seront à Cannes pour exposer leur démarche et fouler le tapis rouge, a indiqué la maison d’édition.

7sur7.be

1 commentaire
  1. Epimbedi-Soppo dit

    Il faudrait en faire plus et arriver à ce qu’un jour, les pouvoirs politiques en France, se saisissent réellement de cette question de  » mépris de la race noire », pour enfin, proposer quelques « avancées » dans ce sens, comme cela l’a été dans les médias, les banques, etc…

Les commentaires sont fermés.