Modern technology gives us many things.

Nigeria: Une petite fille de 3 semaines hospitalisée après avoir été giflée par son père

Un homme, Edet Asuquo, a fui sa maison dans la région d’Idi Araba, dans l’État de Lagos, au Nigeria, après avoir failli tué son nouveau-né, Gift Asuquo.

L’offense de la petite Gift est qu’elle est née une fille. Edet, âgé de 32 ans aurait dit qu’il ne voyait pas l’utilité de la petite fille, et a menacé de la tuer

Selon PUNCH Metro, Edet et la mère du bébé, Rosemary Kingsley, deux autochtones de Calabar, dans l’État de Cross River, entretenaient juste une relation amoureuse quand la femme est tombée enceinte.

Elle aurait aménagé dans l’appartement de ce dernier, après la naissance du bébé.
Cependant, Edet, un conducteur d’autobus, aurait été en colère quand son amante a donné naissance à une fille et non à un garçon comme il le souhaitait. Ce qui a entraîné de fréquents désaccords entre eux.

Le 10 janvier 2018, le bébé affamée et pleurait lorsque le père l’a giflée.

Elle a convulsé en raison de la gravité de l’agression et a été transportée dans un centre médical pour traitement.
Certains des employés de l’hôpital auraient attiré l’attention du Bureau du Défenseur public de l’État de Lagos, et l’agence aurait contacté la police de la division.

Toujours selon PUNCH Metro, au moment où la police est arrivée à la maison, le suspect s’était enfui.

Une travailleuse sociale a dit que le sang avait jailli des narines du bébé à la suite de la blessure qu’elle avait subie, ajoutant que la marque de la gifle était visible sur sa joue.

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.