Modern technology gives us many things.

Monica Lewinsky quitte une interview après une question sur Bill Clinton

Monica Lewinsky était invitée d’une conférence en Israël. Après une question déplacée au sujet de Bill Clinton, elle a préféré sortir de la scène.

Non, c’est non. Ce lundi 3 septembre, la militante Monica Lewinsky, était invitée d’une conférence à Jérusalem. Venue en tant que femme d’affaires, elle ne comptait pas que le sujet de Bill Clinton soit évoqué. Pour rappel, elle avait eu des relations sexuelles avec lui lorsqu’elle était stagiaire à la Maison Blanche et lui président. Après avoir menti à son propos, Bill Clinton a dû faire face à un énorme scandale, qui lui a presque coûté sa place. Et pour Monica Lewinsky, c’est de l’histoire ancienne.

A tel point qu’elle a préféré quitter la conférence que de répondre à une question déplacée. “Est-ce que vous attendez toujours des excuses personnelles de Bill Clinton ?”, lui a demandé une journaliste. “Je suis désolée, je ne peux pas faire ça”, a répondu Monica Lewinsky avant de poser son micro, de se lever puis de quitter la scène. Quelques heures après, elle a publié un communiqué sur son compte Twitter dans lequel elle explique son choix.

“Il est important que les femmes se battent pour elles-mêmes”

“Il y avait des règles claires sur ce dont on parlerait et ce dont on ne parlerait pas”, a avoué  Monica Lewinsky. L’interview de la journaliste devant en effet n’évoquer que le sujet des travers d’Internet, sur lequel elle avait pris la parole quelques minutes plus tôt. Puis Monica Lewinsky est revenue sur ce questionnement sur Bill Clinton : “En réalité, elle m’a proposé cette question précise la veille, et je lui ai dit qu’elle était inopportune. Quand elle me l’a posée sur scène, avec un mépris évident pour notre accord, il m’est apparu clairement que j’avais été induite en erreur.”

Et pour elle, ce geste était évident. “J’ai quitté la scène parce que, plus que jamais aujourd’hui, il est important que les femmes se battent pour elles-mêmes et qu’elles ne laissent pas les autres contrôler ce qu’elles ont à dire”, a expliqué Monica Lewinsky, qui s’était exprimée au sujet du mouvement MeToo plusieurs fois. La chaîne dans laquelle travaille la journaliste a expliqué “respecter sa sensibilité et lui souhaiter bonne chance” dans un communiqué.

 

 

Closer

Les commentaires sont fermés.