Modern technology gives us many things.

Mela­nia Trump a enfin emmé­nagé à la Maison-Blanche

Mela­nia Trump et son fils Barron ont offi­ciel­le­ment pris leurs quar­tiers à la Maison-Blanche, presque cinq mois après l’ar­ri­vée de Donald Trump dans le palais prési­den­tiel.

Si elle s’était pliée à la tradi­tion, Mela­nia Trump serait arri­vée à la Maison-Blanche il y a cinq mois, lors de la céré­mo­nie d’in­ves­ti­ture qui a vu son époux Donald Trump deve­nir offi­ciel­le­ment le 45e président des États-Unis. Mais elle s’est distin­guée dans l’his­toire des First Ladies en n’ac­com­pa­gnant pas son mari dans le palais prési­den­tiel. Elle et son fils Barron ont conti­nué à vivre à New York, logeant au sein de la Trump Tower, ce qui repré­sen­tait un gouffre finan­cier pour la ville obli­gée de sécu­ri­ser l’en­droit au maxi­mum. La raison offi­cielle avan­cée pour que Mela­nia Trump ne vive pas à Washing­ton avec son mari était que leur fils Barron aurait été perturbé par un démé­na­ge­ment et un chan­ge­ment d’école au beau milieu du deuxième trimestre. Main­te­nant que l’an­née scolaire touche à sa fin, le garçon­net âgé de 11 ans va pouvoir quit­ter la Colum­bia Gram­mar and Prepa­ra­tory School pour inté­grer l’école privée St. Andrew’s.

Le démé­na­ge­ment a eu lieu hier, dimanche 11 juin. Un chan­ge­ment de vie offi­cia­lisé par Mela­nia Trump avec un tweet indiquant : « Hâte de créer des souve­nirs dans notre nouvelle maison ! »

Vêtue d’un haut blanc et d’un panta­lon couleur camel, elle a foulé la pelouse de la Maison-Blanche tout en tenant tendre­ment la main à Donald Trump qui, pour une fois, l’at­ten­dait en bas des marches de l’avion prési­den­tiel. Cette fois-ci, la First Lady ne l’a pas rembarré et ne lui a pas mis de gros vent. À leurs côtés, Barron Trump arbo­rant un t-shirt sur lequel on pouvait lire « L’Ex­pert » s’avançait lui aussi vers le palais.

Les parents de Mela­nia Trump, Victor et Amalija Knavs qui ont voyagé avec le couple prési­den­tiel, devraient eux aussi venir plus régu­liè­re­ment à la Maison-Blanche sans pour autant y élire domi­cile, comme l’avait fait la mère de Michelle Obama, rapporte le site Poli­tico. Pour l’ins­tant, les grands-parents slovènes de Barron vivent toujours dans la Trump Tower à New York. Plusieurs obser­va­teurs poli­tiques pensent que la présence de Mela­nia Trump à la Maison-Blanche pour­rait quelque peu apai­ser l’iras­cible président orange. Pas fan de ses tweets provo­ca­teurs, elle devrait l’ai­der à mesu­rer un peu plus ses propos, même s’il se murmure dans les couloirs du palais que personne ne peut gérer Donald Trump.

Voici

Les commentaires sont fermés.