Modern technology gives us many things.

Un mannequin voilé en couverture de Vogue pour la première fois

Halima Aden est le premier mannequin portant le voile à faire la couverture de la version britannique du magazine.

Halima Aden fait désormais partie des figures incontournables de l’industrie de la mode. Née dans un camp de réfugiés au Kenya, cette jeune Soudanaise de 20 ans, qui a migré aux Etats-Unis a l’âge de sept ans, est le premier mannequin voilé à faire la couverture de Vogue en Grande-Bretagne.

Pour son édition du mois de mai, le magazine a voulu célébrer la diversité. Aux côtés d’Halima, on retrouve ainsi huit autres femmes, toutes d’origines différentes, afin de représenter les « nouvelles frontières » de la mode.

Nouveau concept
« Le moment est venu pour Vogue de faire ce qu’il fait le mieux : offrir une vision audacieuse de ce à quoi le futur peut – et devrait – ressembler », a expliqué Edward Enninful, le rédacteur en chef du magazine, sur les réseaux sociaux.

« Il y a cinq ans – et certainement il y a dix ou vingt ans -, pour une photo de couverture de groupe comme celle-ci, les filles n’auraient pas ressemblé à ces jeunes femmes », a-t-il poursuivi. « Mais ce qu’il y a de positif depuis ces derniers mois, c’est que la mode a finalement adopté un concept qui a définit l’ensemble de ma vie professionnelle: la diversité ».

Halima Aden n’en est pas à sa première couverture. La jeune femme a en effet posé pour les magazines Allure, Glamour, ainsi que pour Vogue Arabia. En 2017, elle a également été choisie comme égérie par la marque Nike.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.