Modern technology gives us many things.

Les karimistes déroulent leur programme et dénoncent le procès de la Honte

Après Diamaguene Sicap Mbao, Thies, Tivaouane, Diourbel et Mboro, le Club MALIK (MAcky!!! Libère Karim) a tenu deux (02) conférences publiques ce dimanche 09/11/2014 dans les localités de Koul et Ngaye Mekhé.

Cette tournée entamée depuis le début du procès de l’otage politique Karim Meissa WADE vise la sensibilisation et la mobilisation des forces vives face à la forfaiture chaque jour manifeste dans ce procès de la honte.

La délégation était conduite par la coordonnatrice nationale Claire CISSE, Mamadou CORREA, coordinateur du département de PIKINE et Babacar NDIAYE, chargé de la communication du Club politique faisant office de conférencier.

À Koul, le Club MALIK a été reçu par une forte délégation amenée par Babacar DIOP, appuyé par Moussa DIOP et Ibra KANE, respectivement 1er et 2e adjoint au maire, ainsi qu’une grande partie du conseil municipal, de responsables et autres dignitaires locaux.karimistes 2

À Ngaye Mekhé, localité distante de 5 km, une deuxième conférence a été donnée dans l’après-midi devant un aréopage de responsables, amis et sympathisants de l’otage politique Karim Meissa WADE. Il était composé d’élus, de conseillers, membres et sympathisants du Club MALIK comme Pape FALL, Adja Fatou THIANDOUM, Maodo THIAM, Ndeye Mayad NIANG, Khadim NDIM… mais aussi d’autres responsables qui ont fait spécialement le déplacement tel que Ndiaga DIAW (Thiès), Sidy Lamine NDOYE (Tivaouane), Mamady DABO (Mbour), et Aloïse DIATTA de Vélingara.

Dans sa communication, le conférencier s’est beaucoup appesanti sur les violations des droits de l’homme observables depuis le début de la procédure et notamment sur l’inaptitude de la CREI à juger Karim WADE. Il est notamment revenu sur son maintien en prison au-delà du délai de six (06) mois requis selon les propres textes de la juridiction.
Rappelle que la CEDEAO a émis des arrêts bafoués et ignorés par l’État du Sénégal dans sa furie injustifiable contre l’otage politique Karim Meissa WADE.

Rappelle que depuis le début du procès, la cour s’occupe de l’accessoire au détriment du principal, que la cour tourne autour du pot et s’embourbe dans ses propres réquisitions avec des témoins à charge amnésiques et souvent simplement farfelus dans leurs dépositions.

Déplore la démarche d’une justice chancelante et rétive à la vérité et à l’équité.

Rappelle que la France, la principauté de Monaco, L’Arabie Saoudite, le Luxembourg et bien d’autres organismes sollicités dans cette enquête ont déjà blanchi Karim WADE.

Constate pour s’en offusquer que celui-ci continue pourtant à faire les frais d’une cabale sans cause par la simple volonté de Monsieur Macky SALL et de son régime totalement inapte à assouvir les ambitions légitimes de nos compatriotes.

Attire l’attention de ces tacherons en manœuvres et adeptes du racolage érigé en mode de gestion, qu’ils ne pourront éternellement soutenir l’inconséquent. Il leur faudra bien un jour se rendre à l’évidence mais hélas ! Il sera bien trop tard.

karimistes 3En foi de quoi le Club MALIK interpelle Monsieur Macky SALL et l’invite solennellement à stopper la machine afin de minorer les dégâts déjà incalculables.

Prend à témoin l’opinion pour tous ce qui adviendra demain dans le dénouement de cette affaire pendante depuis plus de deux années maintenant, qui distrait notre pays et a fait l’objet d’interpellations de toutes les catégories socio-culturelles et religieuses.

Parce que : « errare humanum est, perseverare diabolicum ». Parce que la liberté ne se négocie pas, elle s’arrache, la liberté prendra indubitablement le dessus sur l’oppression ; il en a été ainsi dans toute l’histoire des hommes et du monde, le Sénégal ne fera pas exception.

Afin que nul n’en ignore.

CLUB MALIK (Macky!!! Libère Karim)
Babacar NDIAYE, Chargé de communication

Les commentaires sont fermés.