Modern technology gives us many things.

Le rappeur Sofiane déclare sa flamme à Marion Maré­chal Le Pen

Marine Le Pen n’a pas gagné, mais Marion Maré­chal Le Pen n’a pas tout perdu dans cette campagne prési­den­tielle. La petite-fille du « Menhir », qui vient d’annon­cer sa retraite poli­tique, a en effet tapé dans l’oeil du rappeur Sofiane, qui lui a dédié un morceau sur son nouvel album.

Jeune divor­cée depuis un an, Marion Maré­chal Le Pen ne s’atten­dait sans doute pas à rece­voir une décla­ra­tion d’amour sur les antennes de la radio Skyrock ce mardi 9 mai. La dépu­tée du Vaucluse, qui vient d’annon­cer son retrait de la vie poli­tique, est en effet la vedette d’une nouvelle chan­son du rappeur Sofiane.

Sur ce titre, sobre­ment inti­tulé Marion Maré­chal-Le Pen, présent sur son nouvel album Bandit Saleté, le rappeur en vogue déclare sa flamme à la jeune femme, et lui déroule ironique­ment le tapis rouge, dans des propos tout en finesse.

Pour elle, « il arrê­te­rait « les 100 g (Ndlr: 100 grammes sans doute de canna­bis), pour toi je vais chan­ger » déclare-t-il. En fait, le rappeur souhai­te­rait plutôt que l’élue fron­tiste change pour lui.

« Je vais te faire goûter les grammes, je vais te faire goûter la repu (Ndlr: la cocaïne pure) ». Et il souhai­te­rait même la dégui­ser, « je vais te saper comme une rom ».

Période élec­to­rale oblige, la vidéo, postée ce mardi par la radio Skyrock, a déjà été vue plus de 490 000 fois sur Youtube.

Comme petits noms d’amour, Sofiane lui donne­rait des prénoms fémi­nin­sa­rabes « Khadira, ou Samira c’est la même ». Prêt à tout pour la conqué­rir, le rappeur souhai­te­rait  »rencon­trer sa mifa (Ndlr: sa famille)/ A Saint-Cloud faut qu’on squatte/ Chez ton grand-père on s’y fera ».

Le siège du Front Natio­nal à Sant-Cloud est prévenu, Sofiane est prêt à tout pour convaincre Marion Maré­chal Le Pen de le rejoindre.

Il a tout de même quelques mots roman­tiques dans son texte « Où tu iras j’irai »,  « Je serai ton Aladin, en Gucci, en Louis-Vuit­ton ». Et il montre son côté viril en préve­nant ses amis autour de lui de respec­ter « sa copine ».

« Marion c’est ma fe-meu (Ndlr: femme), parle bien, parle bien ».

On attend la réponse Marion Maré­chal Le Pen. Pas certain qu’elle trouve la décla­ra­tion à son goût.

Gala

Les commentaires sont fermés.