Modern technology gives us many things.

Le maçon se transforme en dealer de yamba: la police le coffre

I.K.Sène n’est pas seulement habile que dans le secteur du bâtiment. Cet ouvrier habitant Liberté 6 Baraque s’est découvert des dons dans le trafic de yamba où il s’est reconverti en ciblant les soirées dansantes et autres regroupements d’adolescents. D’ailleurs samedi 1er novembre dernier, il avait squatté le centre socio-culturel de Derklé où se tenait une soirée dansante. Il a débarqué sur les lieux avec un sac en bandoulière dans lequel il avait dissimulé la drogue. Malheureusement pour lui, il ne savait pas que la patrouille de la police allait passer. Et manque de pot pour lui, c’est au moment de l’arrivée de la patrouille devant le centre culturel qu’il se dirigeait vers la porte, une bouteille de bière à la main. Sachant que les carottes étaient cuites quand il a vu les hommes du commissaire Bassirou Dièye se diriger vers lui, le maçon-dealer se débarrasse de son sac. Une attitude suspecte qui a amené les limiers à fouiller le sac largué dans lequel ils ont trouvé 27 cornets de chanvre indien ainsi que la somme de 1 500 francs, constituant la recette des trois premiers cornets vendus. Embarqué manu militari, I. K. Sène n’a pas cherché à nier l’évidence. Il a fait des aveux circonstanciés en soutenant s’être lancé dans le trafic de la drogue à cause des difficultés de la vie. «J’étais dans le bâtiment, mais depuis quelque temps, je n’arrive même pas à trouver de chantier, c’est pourquoi je me suis investi dans la vente de drogue», a dit le mis en cause qui a été déféré au parquet.

Les commentaires sont fermés.