Modern technology gives us many things.

Le “Dr BumBum” en fuite après un élargissement fessier mortel

Un célèbre chirurgien brésilien surnommé “Docteur BumBum” a pris la fuite après la mort d’une patiente à qui il avait fait des injections en vue d’un élargissement fessier.

Selon les enquêteurs, le Dr Denis Furtado a procédé à une intervention sur Lilian Calixto à son domicile de Rio de Janeiro samedi mais la patiente a fait un malaise en cours de procédure. Le chirurgien plastique l’a finalement acheminée dans l’urgence à l’hôpital mais visiblement trop tard car, dès sa prise en charge, son état s’était aggravé et elle y est décédée quelques heures plus tard à peine.

Deux enfants
Au moment d’interroger le médecin, celui-ci avait évidemment disparu. Un juge d’instruction a immédiatement délivré un mandat d’arrêt contre lui mais entretemps, le Dr Furtado avait déjà déménagé. La police n’a finalement pu arrêter que sa compagne, l’accusant d’avoir elle aussi participé à l’intervention aux suites mortelles.

La victime, une mère de famille de 46 ans, laisse donc deux enfants derrière elle. Cette employée du secteur bancaire avait fait le voyage pour Rio depuis Cuiaba, dans le centre du pays, pour se faire opérer par le Dr Denis Furtado. Elle rêvait d’une plus jolie silhouette en maillot de bain.

Tout pour correspondre à un fantasme
C’est dans l’appartement de ce dernier que l’intervention a eu lieu samedi soir, au sortir de l’avion de Lilian Calixto. Le Dr Bumbum lui aurait fait des injections de fillers qu’elle n’aurait pas supportées, même si le rapport d’autopsie n’a pas encore révélé la cause exacte de son décès. Ce qui est sûr, c’est que l’association des chirurgiens brésiliens voit d’un très mauvais oeil ce genre d’interventions à la petite semaine.

Niveo Steffen, son président, s’inquiète de cette tendance exponentielle dans le pays: “Il y a une invasion croissante de non-spécialistes dans notre industrie. On ne peut pas procéder à des opérations de chirurgie esthétique dans un simple appartement! Beaucoup de gens vendent du rêve, un fantasme à des patients de manière non-éthique et des gens plus faibles, moins nantis, sont souvent attirés par les prix imbattables proposés. Et ils ne cherchent plus à s’assurer que les conditions de l’intervention soient adéquates”. Et de souligner à quel point des patients, le plus souvent des femmes, sont prêt à totalement déformer leur silhouette pour répondre aux codes brésiliens de la “culture de la plage” qui glorifie les arrière-trains proéminents.

Des opérations des fesses en passant par l’endométriose et les régimes
Âgé de 45 ans, le Dr Furtado jouissait quant à lui d’une certaine notoriété au Brésil depuis son apparition dans des émissions télévisées traitant de chirurgie esthétique. Il est notamment connu pour avoir exécuté des élargissements fessiers parfois excessifs sur des clientes qui lui avaient donné le surnom – “affectueux et flatteur”, selon lui – de “Dr BumBum”.

Mais au Brésil, les folies de chirurgie esthétique sont légion et les facéties du chirurgien lui ont valu plus de respect que de méfiance parmi la clientèle. Et pour cause, c’est avec un vrai matraquage médiatique à l’appui qu’oeuvrait le médecin. Entre sa page Instagram et sa page Facebook, où il multipliait les clichés avant/après des opérations de galbage, modelage et remplissage de fessiers, il était également très actif sur YouTube où il proposait des conseils “médicaux” dans à peu près tous les domaines, de l’endométriose aux régimes pauvres en glucides. Très fier de son surnom, il avait signé sous ce nom une série de vidéos sur Facebook intitulées “Le Dr Bumbum vous apprend à…”. L’ordre des médecins de Rio de Janeiro (Cremeri) a également ouvert une enquête sur la mort de Lilian Calixto.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.