Modern technology gives us many things.

Le cameroun dément Boko Haram sur la présence des lycéennes sur son territoire

Le ministre camerounais de la Communication et porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, a démenti les informations selon lesquelles une partie des 123 lycéennes nigérianes, récemment enlevées par la secte islamiste Boko Haram, ont été acheminées vers son pays pour être mariées de force à des membres de cette organisation.
Dans une déclaration faite lundi soir, il a tenu à dire que ‘’de telles affirmations sont dénuées de tout fondement », réitérant que ‘’le Cameroun ne servira jamais de base arrière pour des activités de déstabilisation en direction d’autres pays ».

Selon M. Tchiroma, le Cameroun, qui subit des attaques lancées ‘’à partir de pays voisins et par des ressortissants de ces pays » souffre plutôt, aujourd’hui, de la situation sécuritaire instable qui prévaut à ses frontières, allusion au Nigeria et à la République centrafricaine, qu’il n’a pas cités nommément.

Le porte-parole du gouvernement camerounais a redit toute la disponibilité de son pays à coopérer de bonne foi avec les gouvernements des pays voisins, pour combattre la criminalité transfrontalière dans le respect de l’intégrité territoriale et la souveraineté de chaque Etat.

Les commentaires sont fermés.