Ce n’est pas encore le bout du tunnel pour notre compatriote Lamine Diack. L’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) est toujours cloîtré en territoire français.

Selon l’Agence France presse (AFP), la Cour d’appel de Paris souligne que “le risque” que M. Diack âgé de 84 ans, “se soustraie” à “la Justice française est élevé”. Ce, dans sa décision du 21 décembre dernier.

Par ailleurs, l’instance judiciaire précise que “les autorités judiciaires françaises essaient vainement d’entendre “l’un de ses fils, Papa Massata Diack, personnage clé de ce dossier, visé par un mandat d’arrêt international, mais qui réside au Sénégal où il ne risque aucune extradition”, lit-on.

Actusen

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here