Modern technology gives us many things.

La Médaille Mbaye Diagne créée par l’ONU ce samedi : des diplomates en sanglots

L’ONU vient de créer une médaille pour acte de bravoure exceptionnelle et choisi de nommer cette récompense du nom du capitaine sénégalais Mbaye Diagne tué au Rwanda en 1994 après avoir sauvé des centaines de Rwandais.
Cette médaille, baptisée du nom du capitaine Mbaye Diagne, vient réparer deux injustices. D’abord, celle faite à ce casque bleu sénégalais dont la bravoure exceptionnelle n’avait jamais été véritablement saluée par les Nations unies. Le capitaine Mbaye Diagné a sauvé la vie de plusieurs centaines de Rwandais, 600, dit-on, pendant le génocide de 1994 avant d’être tué au cours d’une mission de sauvetage. L’ambassadeur rwandais a évoqué sa mémoire avec des sanglots dans la voix devant le Conseil de sécurité.
Récompenser les actes de courage exceptionnels
Enfin, l’ONU n’avait pas de médaille pour récompenser les actes de courage exceptionnels pour son personnel en mission. C’est désormais chose faite. La médaille Mbaye-Diagne pourra récompenser aussi bien les civils que les militaires qui se distingueront en bravant des dangers extrêmes pendant une mission de l’ONU.
La veuve du capitaine sénégalais avait reçu de l’ONU – comme c’est l’usage – une compensation de 50 000 dollars au moment de la mort de son mari. Les Nations unies lui accordent désormais, avec vingt ans de retard, les honneurs qui lui sont dus.

Les commentaires sont fermés.