Modern technology gives us many things.

La femme du Président marche pour la libération des filles enlevées par Boko Haram

L’épouse du chef de l’Etat nigérian, Mme Patience Jonathan, a confirmé qu’elle dirigerait dimanche la marche de protestation pour exiger la libération par Boko Haram des jeunes filles d’un pensionnat de l’Etat de Bornou, qui ont été kidnappées depuis le 15 avril 2014.
Le gouverneur de l’Etat, Alhaji Kashim Shettima a, quant à lui, déclaré que Mme Jonathan avait promis que si au bout de 48 heures, il n’y avait aucune nouvelle au sujet de ces otages, elle allait regrouper d’autres femmes à Maiduguri pour sortir dans le rue.

“Nous allons marcher jusqu’à l’Assemblée nationale pour voir le Président du Sénat et nous allons aussi marcher pour voir le Président”, avait-elle déclaré lors d’une rencontre convoquée à Abuja dans le cadre des efforts visant à résoudre la crise qui a plongé plusieurs Nigérians et des sympathisants du monde entier dans le désarroi au sujet du sort des jeunes filles.

La 1ère Dame a annoncé qu’elle prenait personnellement à son compte l’enquête concernant ce dossier, avec la mise sur pied d’une commission spéciale pour organiser la marche qui sera menée en direction des forces de sécurité pour les inciter à faire plus pour sauver les filles, dont 53 se sont échappées depuis lors.

Environ 150 de ces filles, essentiellement des adolescentes seraient toujours en captivité dans une forêt à l’extérieur de la ville de Chibok, apparemment aux mains des insurgés de Boko Haram qui avaient attaqué leur école le avril 15 dernier.

Les commentaires sont fermés.