Modern technology gives us many things.

Fusillade dans un lycée en Floride, retour sur le portrait du tueur

Nikolas Cruz, c’est le jeune homme aux yeux noisettes qui a tué 17 personnes mercredi dans une fusillade, au lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland en Floride. Le jeune homme était armé d’un fusil semi-automatique. Il a ouvert le feu sur ses camarades.

Désormais, tous les regards sont tournés vers les Etats-Unis pour comprendre pourquoi ce jeune homme aurait décidé d’ouvrir le feu sur ses camarades.

CBS News le décrit comme un jeune homme déprimé, sa mère adoptive est décédée d’une pneumonie l’année dernière. Il a ensuite été hébergé dans la famille d’un ancien copain de classe, où il avait sa propre chambre:  « Ils l’ont hébergé en se disant qu’ils faisaient une bonne action, a-t-il expliqué. Il était un peu bizarre, et il était déprimé après la mort de sa mère, mais qui ne le serait pas ? »

Nikolas Cruz est né en septembre 1998, il a été adopté à sa naissance, avec son frère, par un couple de cinquantenaires.

 « Il y a eu des problèmes quand il a menacé des étudiants l’année dernière et je pense qu’on lui a dit de quitter le campus », a confié un professeur de mathématiques qui avait eu l’élève dans sa classe.

Il aimait tirer, il avait une passion pour les armes à feu: « parce que ça lui procurait une sensation d’ivresse »,

Un élève du lycée, interrogé sur les lieux de la fusillade a affirmé que le passage à l’acte de Nikolas Cruz était prévisible. « Honnêtement, beaucoup de gens disaient que ce serait lui » qui « arroserait le lycée », a-t-il assuré.

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.