Modern technology gives us many things.

Donald Trump : cette triste addiction que Melania ne tolère plus

0

Au-delà des remarques malsaines et misogynes du président américain Donald Trump, sa femme Melania doit également endurer d’autres travers qu’elle a de plus en plus de mal à supporter.

Il ne se passe pas un jour sans qu’une rumeur concernant une éventuelle séparation entre Donald Trump et sa femme Melania ne fasse la une des médias. Il faut dire que depuis – voire même bien avant – l’élection de l’homme à la mèche à la tête des Etats-Unis, ses apparitions et ses déclarations font beaucoup de bruit. Quand il ne parle pas en d’ignobles propos des femmes en général, il se comporte comme un goujat avec la sienne.

 

 

Tout le monde se souvient par exemple de cette scène où, sur le tarmac d’un aéroport, Donald Trump s’était précipité le premier vers l’avion présidentiel. Non pas pour tenir la porte à sa femme et leur fils Barron qui suivaient, mais bel et bien pour protéger autant qu’il le pouvait sa longue mèche d’un incident capillaire. Une frasque de plus qui ne surprend personne. Mais s’il y a bien une chose que Melania Trump a dû mal à accepter, c’est le temps consacré par son époux à une certaine activité.

Le journaliste Bob Woodward – à l’origine du scandale Watergate et du départ de Richard Nixon de la Maison Blanche – vient de sortir Fear : Trump in the White House (Peur : Trump à la Maison Blanche en français, ndlr). Dans cet ouvrage, l’auteur évoque les relations entre le président américain et la First Lady. Et s’il y a bien une chose que Melania ne supporte plus chez son époux, c’est son addiction à la télévision : « Trump n’apparaissait pas avant 11 heures du matin. Très souvent, il lui arrivait de passer six à huit heures par jour devant sa télévision », explique-t-il dans le livre. À tel point que « le président et la première dame faisaient chambre à part à la Maison Blanche  » : « Trump restait seul dans sa chambre, avec sa télécommande, face à un écran géant constamment allumé. » Un peu inquiétant, pour un président…

 

Voici

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.